Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2018.12.05

Ballon d'Or 2018

Pas de surprise pour le BO2018 (voir "Ballon d'Or 2018 - Les nominés"): Modric remporte le trophée masculin devant CR7 et des frenchies se partageant les points (Griezmann, KM7), une Lyonnaise (Ada Hegerberg) le trophée féminin, et Kylian Mbappé le Trophée Kopa spécialement créé pour lui.

BOM

1. Luka Modric (CRO, Real Madrid)
2. Cristiano Ronaldo (POR, Real Madrid puis Juventus)
3. Antoine Griezmann (Atlético de Madrid)
4. Kylian Mbappé (PSG)
5. Lionel Messi (ARG, FC Barcelone)
6. Mohamed Salah (EGY, Liverpool)
7. Raphaël Varane (Real Madrid)
8. Eden Hazard (BEL, Chelsea)
9. Kevin de Bruyne (BEL, Manchester City)
10. Harry Kane (ANG, Tottenham)
11. N'Golo Kanté (Chelsea)
12. Neymar (BRE, PSG)
13. Luis Suarez (URU, FC Barcelone)
14. Thibaut Courtois (BEL, Chelsea puis Real Madrid)
15. Paul Pogba (Manchester United)
16. Sergio Agüero (ARG, Manchester City)
17. Gareth Bale (GAL, Real Madrid)
. Karim Benzema (Real Madrid)
19. Roberto Firmino (BRE, Liverpool)
. Ivan Rakitic (CRO, FC Barcelone)
. Sergio Ramos (ESP, Real Madrid)
22. Sadio Mané (SEN, Liverpool)
Edinson Cavani (URU, PSG)
. Marcelo (BRE, Real Madrid)
25. Mario Mandzukic (CRO, Juventus)
. Jan Oblak (SLV, Atlético de Madrid)
. Alisson Becker (BRE, AS Rome puis Liverpool)
28. Diego Godin (URU, Atlético de Madrid)
29. Isco (ESP, Real Madrid)
. Hugo Lloris (Tottenham)

BOF

1. Ada Hegerberg (NOR / Lyon)
2. Pernille Harder (DAN / Wolfsburg)
3. Dzsenifer Maroszan (ALL / Lyon)
4. Marta (BRE / Orlando)
5. Sam Kerr (AUS / Perth)
6. Lucy Bronze (ANG / Lyon)
7. Amandine Henry (FRA / Lyon) et Wendie Renard (FRA / Lyon)
9. Megan Rapinoe (USA / Seattle)
10. Lindsay Horan (USA / Portland)
11. Lieke Martens (P-B / FC Barcelone)
12. Saki Kumagai (JAP / Lyon)
13. Amel Majri (FRA / Lyon)
14. Fran Kirby (ANG / Chelsea)
15. Christine Sinclair (CAN / Portland).

TK

1. Kylian Mbappé (FRA / PSG)
2. Christian Pulisic (USA / Borussia Dortmund)
3. Justin Kluivert (P-B / AS Roma)
4. Rodrygo (BRE / Santos)
5. Gianluigi Donnarumma (ITA / Milan AC)
6. Trent Alexander-Arnold (ANG / Liverpool)
7. Patrick Cutrone (ITA / Milan AC)
8. Houssem Aouar (FRA / Lyon)
9. Amadou Haïdara (MAL / Red Bull Salzbourg) et Ritsu Doan (JAP / Groningue).

 

footlog

2018.11.27

Ballon d'Or 2018 - Les nominés

France Football a livré sa liste des nominés pour le 63e Ballon d'Or masculin, le 1er Ballon d'Or féminin, et le 1er Trophée Kopa (voir ci-dessous).

C'est pour ce dernier que le suspense est le moindre: il ne saurait échapper à Kylian Mbappé (trop tard pour Donnarumma, patience Rodrygo!). Côté filles, cela se jouera normalement entre l'une des 7 lyonnaises et Marta, qui le mérite de toute façon pour l'ensemble de son oeuvre (elle vient d'ailleurs de recevoir son sixième titre de joueuse FIFA de l'année).

Pour le plus ancien des BOs, le match se joue entre le Real Madrid et Les Bleus, avec au carrefour un Raphael Varane impérial, mais pénalisé par sa position de défenseur. Si Messi a de fortes chances de quitter le podium, CR7 reste un sérieux candidat à sa propre succession. Parce qu'il a fait tout ce qu'il fallait cette saison, marquant dans tous les matchs clef, Tonio Griezmann devrait terminer logiquement devant KM7, même si le surdoué parisien le dépasse en talent pur (d'autant que le Trophée Kopa, déjà acquis, libère quelque part les jurés de l'obligation de le mettre en avant).

Grand favori au lendemain du mondial, Luka Modric devrait rester devant Eden Hazard: même si ce dernier a marqué plus de points depuis l'été, il souffre d'une concurrence interne nettement plus relevée (de Bruyne, Courtois).

Rien à voir avec la guerre fratricide entre Bleus. Ce Ballon d'Or ne devait pas échapper à un Français, mais à mon avis ces 5 joueurs vont se retrouver dans un mouchoir de poche: Griezmann, Mbappé, Modric, Cristiano Ronaldo et Varanne.

Les 30 du BOM:

Sergio Agüero ARG, Manchester City
Gareth Bale, WAL, Real Madrid
Alisson Becker, BRA, AS Rome, Liverpool FC
Karim Benzema, FRA, Real Madrid
Edinson Cavani, URU, Paris Saint-Germain
Thibaut Courtois, BEL, Chelsea FC
Kevin De Bruyne, BEL, Manchester City
Roberto Firmino, BRA, Liverpool FC
Diego Godín, URU, Atlético de Madrid
Antoine Griezmann, FRA, Atlético de Madrid
Eden Hazard, BEL, Chelsea FC
Isco, ESP, Real Madrid
Harry Kane, ENG, Tottenham Hotspur
N'Golo Kanté, FRA, Chelsea FC
Hugo Lloris, FRA, Tottenham Hotspur
Mario Mandžukić, CRO, Juventus FC
Sadio Mané, SEN, Liverpool FC
Marcelo, BRA, Real Madrid
Kylian Mbappé, FRA, Paris Saint-Germain
Lionel Messi, ARG, FC Barcelone
Luka Modrić, CRO, Real Madrid
Neymar, BRA, Paris Saint-Germain
Jan Oblak, SVN, Atlético de Madrid
Paul Pogba, FRA, Manchester United
Ivan Rakitić, CRO, FC Barcelone
Sergio Ramos, ESP, Real Madrid
Cristiano Ronaldo, POR, Real Madrid / Juventus FC
Mohamed Salah, EGY, Liverpool FC
Luis Suárez, URU, FC Barcelone
Raphaël Varane, FRA, Real Madrid

Les 15 du BOF:

Lucy Bronze, ENG, Olympique lyonnais
Pernille Harder, DAN, VfL Wolfsbourg
Ada Hegerberg, NOR, Olympique lyonnais
Amandine Henry, FRA, Olympique lyonnais
Lindsey Horan, USA, Portland Thorns
Sam Kerr, AUS, Red Stars de Chicago
Fran Kirby, ENG, Chelsea FC
Saki Kumagai, JAP, Olympique lyonnais
Amel Majri, FRA, Olympique lyonnais
Dzsenifer Marozsán, DEU, Olympique lyonnais
Marta, BRA, Orlando Pride
Lieke Martens, NED, FC Barcelone
Megan Rapinoe, USA, Seattle Reign FC
Wendie Renard, FRA, Olympique lyonnais
Christine Sinclair, CAN, Portland Thorns

Les 10 du TK:

Trent Alexander-Arnold, ANG, Liverpool FC
Houssem Aouar, FRA, Olympique lyonnais
Patrick Cutrone, ITA, AC Milan
Ritsu Doan, JAP, FC Groningue
Gianluigi Donnarumma, ITA, AC Milan
Amadou Haidara, MLI, Red Bull Salzbourg
Justin Kluivert, NED, Ajax Amsterdam, AS Rome
Kylian Mbappé, FRA, Paris Saint-Germain
Christian Pulisic,USA, Borussia Dortmund
Rodrygo, BRA, Santos FC

 

2018.07.16

Deux étoiles petit luxe

Il semble bien loin, le temps où Les Bleus se contentaient d'être champions du monde des matchs amicaux. Les voilà qui bouclent (de justesse) une quatrième décennie consécutive avec au moins un trophée international: deux Coupes du Monde, deux Championnats d'Europe, deux Coupes des Confédérations, avec à chaque fois une victoire à domicile et une victoire à l'étranger, et même un Trophée Artémio Franchi et une médaille d'or aux JO pour compléter le tableau...

cm2018, Didier Deschamps, kylian mbappé, antoine griezmann, Russie,cm1998,Hugo Lloris, Luka Modric, N'Golo Kanté, Benjamin Pavard, Lucas Hernandez, Steven Nzonzi,

Pour la première fois, la France gagne en subissant le jeu. Sur ce plan, son quart contre l'Italie en 1998 n'était pas du niveau de cette demie contre la meilleure équipe du tournoi (Belgique), ou a fortiori de cette finale contre une admirable Croatie. Les Bleus l'ont remporté à l'Allemande, avec une rigueur collective, quelques fulgurances offensives, et un peu de chance. A moins que Griezmann, Ronaldo le Juventino, ou Mbappé ne nous sortent un second semestre de folie, le Ballon d'Or tend les bras à Luka Modric, qui avec ses faux airs de Johan Cruyff, renforce l'écho à la finale de 1974.

Deschamps a composé un groupe à la fois rassurant et brillant. Pas intuitif d'imposer Benjamin Pavard et Lucas Hernandez, ou d'oser remplacer en finale le meilleur joueur du tournoi N'Golo Kanté par Steven Nzonzi, pas évident de canaliser tous ces jeunes talents sans brider leur créativité. DD a su très intelligemment leur inculquer sa culture de la gagne, et capitaliser sur la haine de la défaite et l'échec de l'Euro 2016 comme de celui de 2006. J'ai autant adoré les promesses tenues de Kylian que l'abnégation d'Olivier Giroud.

Bizarre de finir sur la bourde absurde de Hugo Lloris, le pétage de plombs de Macron, les free hugs de son homologue Croate, et ce déluge de buts, de flotte, et de Pussy Riot sur la pelouse de Moscou. Cette drôle de finale aura couronné une Coupe du Monde très spectaculaire et réussie. Pas aussi intense au niveau du jeu et des émotions que 1982, mais joueuse, offensive, ouverte jusqu'au bout. Sans grande innovation au niveau technico-tactique si ce n'est un nettoyage bienvenu grâce à l'arbitrage vidéo. Même les Russes auront réussi un joli parcours sans aide suspecte.

Avant les huitièmes j'avais parié sur une victoire de l'Angleterre sur la Belgique, mais si leur tableau s'est avéré aussi facile que prévu, ils n'ont jamais su élever leur jeu. Gareth Southgate aura tout de même tiré le meilleur de joueurs finalement plus limités qu'espéré. Sur le plan du jeu pur, mention spéciale à la vraie finale avant la lettre, le somptueux Brésil-Belgique.

Reste aux Bleus de se qualifier pour le Qatar pour espérer viser une troisième étoile sans attendre 2038.

footlog 2018

2017.12.08

Ballon d'Or 2017

Cristiano Ronaldo tient sa cinquième et revient enfin au niveau de Lionel Messi. Le Real Madrid coiffe le Barca, et le carnet de cheiks du Qatar avec Neymar Jr enfin sur le podium, Kylian Mbappé déjà dans le rétroviseur, et Edinson Cavani libéré de l'ombre de Zlatan. Mention spéciale à Buffon pour l'ensemble de son oeuvre, et bravo à N'Golo Kanté pour son abattage.

Dans l'ordre:

Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Neymar, Gianluigi Buffon, Luka Modric, Sergio Ramos, Kylian Mbappé, N'Golo Kanté, Robert Lewandowski, Harry Kane, Edinson Cavani, Isco, Luis Suarez, Kevin de Bruyne, Paulo Dybala, Marcelo, Toni Kroos, Antoine Griezmann, Eden Hazard, David de Gea, Pierre-Emerick Aubameyang, Leonardo Bonucci, Sadio Mané, Radamel Falcao, Karim Benzema, Jan Oblak, Mats Hummels, Edin Dzeko, et zéro point pour Philippe Coutinho et Dries Mertens.

 

footlog 2017