Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2011.03.29

Le "modèle" EPL bat de l'aile

J'ai assez vivement réagi à un rapport vantant les mérites de l'English Premier League comme un modèle de management auprès des décideurs coréens*.

Ce rapport met fort justement en valeur le travail de toilettage des hooligans opéré avant le lancement de la League en 1992, mais il oublie de signaler le nettoyage des tribunes populaires par l'augmentation radicale du prix des billets, et le passé plus que centenaire du football professionnel en Angleterre : oui, l'EPL attire les foules, mais c'était aussi le cas avant, et certaines rencontres de quatrième division peuvent afficher des assistances plus élevées que bien des matchs de Ligue 1.

L'EPL est en crise sur son coeur de métier: le sportif. Le fossé se creuse entre le top 4-5 et le reste de la ligue (les 5-0 ou 7-0 se multiplient et le ventre mou du championnat est plié dès la mi-saison), le fossé se creuse entre les supporters et des franchises privées de sens, le fossé se creuse entre clubs gérés par des managers responsables (comme Arsenal) et des clubs gérés en dehors de toute logique économique (Chelsea, Manchester City)...

Faillites, échecs des mises en bourse, et le Manchester United tant vanté par cet analyste au bord de l'implosion... un joli modèle en vérité. Réélu haut la main (au propre comme au figuré) à la tête de l'UEFA, Michel Platini doit opérer l'une des réformes les plus importantes du football professionnel : la DNCG à l'Européenne, une autorité supérieure pour contrôler les dérapages financiers. Dans le sport pro, le respect du jeu passe également par le respect des logiques économiques.

footlog 2011

* Ce championnat est suivi de très près dans le pays depuis que les joueurs coréens, Park Ji-sung en tête, y brillent. Manchester United a au même titre que d'autres grands clubs européens fait le pélerinage estival pour booster la vente de maillots et élargir la base des socios.     

2006.12.14

Bonaventure et ligne de vie

S'il a en commun avec Susic ou Rai un petit air timide, il n'a encore jamais vraiment laché les chevaux aux Parc. Son festival contre le Panathinaïkos (deux pions et une passe décisive) restera-t-il un feu de paille semblable au somptueux match d'ouverture face à Metz l'an dernier ? Son tour de chauffe aura-t-il simplement duré plus longtemps que celui de ses glorieux prédécesseurs ?

Bonaventure Kalou mérite de s'épanouir. Le football nous emballe avec des joueurs comme lui au sommet de leur art. Et Paris avait bien besoin qu'on parle de beau jeu. Pour ces quelques moments de douceur dans un monde de brutes, merci Bona.

Bon. Tout cela ne résoud pas le fond du problème. Les hooligans ont été provisoirement escamotés du paysage et finiront bien par se trouver un autre terrain de jeu. La réalité n'est pas comme ces journaux télévisés où pour ne pas déprimer la ménagère de moins de 50 ans, une bonne nouvelle doit nécessairement reléguer chaque série noire aux archives de l'INA.