Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2013.06.22

Tweet or not to wit

Il est bien loin le temps où footlog figurait régulièrement dans le top 10 des blogs sportifs préférés et où je pondais plus de 20 posts dans le mois. Mon hypergraphie a trouvé d'autres exutoires, et il n'est pas si simple d'alimenter en continu 9 sites ou blogs, 7 pages Facebook, et 6 comptes twitter (voir "HGTP (Hypergraphia Transfer Protocol) Turns 10: 03/03/03 - 13/03/03" en VO et "10 ans de blogules" en VF).

Et pour être franc, le petit monde du futchebol ne m'amuse plus autant. Même Leo Messi risque d'avoir le Ballon de Plomb cette année (le genre boulet avec une grosse chaîne au pied, pour avoir cahuzaqué ses droits d'image dans un paradis fiscal).

Sur Twitter, c'est sur @footlogbis que ça se passe. Quand ça se passe:

 

twitter

 

footlog 2013

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

2012.01.10

En 2012, votez Messi ou Henry, pas Cantona ou Maazou

Journée historique pour Lionel Messi et Thierry Henry, hystérique pour Eric Cantona: le premier a remporté sans surprise un troisième Ballon d'Or FIFA France Football d'affilée, le second a conquis les coeurs des fans d'Arsenal qui lui échappaient encore en signant son retour par le but de la victoire en coupe contre Leeds, et le troisième a une fois de plus gagné l'occasion de se taire en lançant un appel aux signatures de maires dans la perspective des présidentielles 2012.

Cette journée consacre également:

- les championnes du monde nippones (Ballon d'Or pour Aya Miyama, Norio Sasaki meilleur entraîneur)

- le champion de la trophéïte aigüe Pep Guardiola

- le champion du futchebol Neymar pour son but de folie, Prix Ferenc Puskas

- le champion toute catégorie des tranferts foireux, Moussa Maazou (Ballon de plomb 2011)

L'année commence donc sur les chapeaux de roue... à part bien sûr au Paris Saint Germain où on attaque directement la jante avec sur le terrain un Festival de Locminé pour la première officielle de Carlo Ancelotti, et en coulisses une réponse d'anthologie de Leonardo à Maradona (le premier assumant totalement les railleries du second sur son manque total de scrupules).

On ne devrait pas s'ennuyer. Tous ,e

footlog 2012

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter: @footlogbis

 

2009.11.25

Ballon d'Argent 2009 - Peut-on encore vivre de foot et d'eau fraîche ?

Après 6 ans d'existence et 43 numéros, les Cahiers du football cessent leur parution papier*. A défaut du mensuel de foot et d'eau fraîche, les fans se consoleront avec le site (toujours aussi actif sur cahiersdufootball.net), et l'espoir que l'aventure reprenne dans les kiosques.

Certes, l'année 2009 a été difficile pour tous les groupes de presse, des gros prédateurs aux petits indépendants (dépression globale, baisse des investissements publicitaires et des revenus de syndicalisation, cannibalisation du print par le web...), mais les CdF ont dû en plus faire face à des pépins techniques, à la blessure d'un partenaire, et même à un tâcle sévère de Denis Balbir... tout cela avant même la main de Thierry Henry et la révélation du Ballon de Plomb 2009**.

N'en jetez plus, donc... mais la messe n'est pas encore dite pour autant, d'autant que l'édition papier n'était pas déficitaire. Et pour sortir de cette mauvaise passe, les défenseurs de la diversité du paysage footballistique français comptent bien sur un coup de main de la part de leurs supporters. Si possible de façon plus sonnante et trébuchante que TH - un ballon d'air sous forme de Ballon d'Argent, en somme.

Pensez-y en rendant visite à leur site : un fou-rire vaut tout l'or du monde.

footlog 2009
** les 11 nominés : Babovic et Klasnic (FCNA), Bayal (ASSE), Dalmat (FCSM), Dieuze et Grandin (GF38), Fred et Keita (OL), Kezman (PSG), Pieroni (USVA), Placente (GB).

2007.11.29

Ballon de Plomb 2007

Je reviens un instant sur les onze nominés au Ballon de Plomb 2007 des excellents Cahiers du Football, qui mettront terme à l'insoutenable suspense le 17 décembre prochain (étant entendu que le cas du Kaka plaqué 24 carats est plié depuis longtemps).

Fabien Barthez semble avoir placé la barre très haut face une concurrence assez inégale. Le CV du sauveur-sauvé de Nantes présente en prime les lignes indispensables à l'obtention de la récompense suprême : un passage par l'OM qui, avec le PSG, est au Ballon de Plomb ce que Gallimard, Grasset et Flammarion sont au Goncourt (cf les récipiendaires / récipients d'air des précédentes éditions : Francis Llacer, Fabrice Fiorèse, Benoît Pedretti, Bernard Mendy). 

Mais les CDF feraient un geste un peu trop politique en adoubant l'ancien champion du monde... cela ferait plus "PR" que "bête et méchant". En effet, ce prestigieux trophée ne cesse de gagner en visibilité et cette année, les principaux media ont relayé l'info (par souci de transparence, les délibérations / débilérations du jury ont même été rendues publiques).

A son habitude, la maison parisienne fournit un contingent impressionnant (Stéphane Dalmat, Bonaventure Kalou, Sammy Traoré, Eric Cubilier). De son côté, l'OM prend le risque de tout miser sur Damien Grégorini - une reconnaissance du talent du Nicois, mais aussi un constat d'échec de la part d'un club traditionnellement grand pourvoyeur de déchets en période de transferts. Ah, si seulement Jack Kachkar avait pris le temps de chausser les crampons pendant son passage éclair...

Traoré a sans doute gaché la chance de sa vie en bougeant pour Auxerre et en abandonnant le PSG au pire moment : il s'est non seulement dissocié de la crise de son ancien club mais aussi associé au redressement bourguignon. Sammy avait pourtant l'occasion d'ajouter un joli trophée personnel au Marcel d'Or récolté l'an dernier par le club de la capitale... Pour qui prétend au BDP, c'est une gestion de carrière proprement suicidaire.

En revanche, et en dépit des efforts de Johan Micoud, Gerard, Mohamed Kallon, Daniel Moreira et Matt Moussilou, Bonaventure Kalou a tout bon. Le parcours parfait ; cherchez pas, tout y est.

Bien sûr, ce serait très très bête et très très méchant. Pour ne pas dire franchement lourdingue. Mais ce n'est pas d'un ballon d'air qu'il est question ici...