Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2009.09.30

Pas totalement coupé le cordon footbilical, mais n'en faisons pas une dragédie

Nul ne l'ignore, nul n'y échappe. L'humanité est condamnée à subir trois phénomènes aussi tragiques qu'inéluctables : la mort, les impôts, et la crise saisonnière du PSG.

Des trois il est permis de rire, et pas seulement lorsque l'on s'appelle Robert et que l'on ne s'appelle plus reviens. D'ailleurs, une "dragédie" ne prête-t-elle pas parfois à sourire, alors même qu'elle fait office de faire-part de mortalité ?

Si ça vous paraît morbide, que dire des dragées ? Officiellement, on distribue ces friandises vaguement écoeurantes pour faire plaisir aux proches... mais en réalité on cherche avant tout à exorciser un heureux événement. Et si possible au passage à casser le dentier de l'increvable tante Cunégonde.

Mais en dépit de son titre et de ma fâcheuse tendance à semer des blogules sur gazon souvent amers à propos du club de mon coeur, "dragédies" ne traîte pas des déboires du PSG. Il n'y est même pas question de ballon rond.

Enfin si. Un peu. A travers une définition, l'évocation d'un moment de grâce dans la morne plaine de Bagatelle, ou encore le souvenir confus d'une autre équipe évoluant au Stade Terminal...

Bien sûr, comme ces actionnaires du PSG qui promettent une qualification en Ligue des Champions, c'est de la pure fiction : vous ne rencontrerez jamais ces vers géants, vous ne visiterez jamais cette bibliothèque qui se mord la queue, vous n'aurez jamais besoin des services d'un dévisseur (et a fortiori du Dévisseur)... 

Malgré tout, et à toutes faims utiles, je vous propose cette poignée de dragédies s'étalant sur trois décennies et trois continents :

- La mer amarrée
- de Vermis Seoulis
- Le Dévisseur
- Le regard d'un ami
- Brouillon
- La Bibliothèque de Babel II
- Neige Sale
- Paranoïa
- Etat de Grâce
- Nouvelles du front
- Le Salon de Lecture
- La Malédiction
- Comin'up next
- Si Paris m'était comptée
- Le blues de la grille
- Rendez-vous Rue Van Boo
- L'Année du Chien

En vous priant d'accepter une expression de sentiments aussi peu distinguée,

Stéphane

"dragédies (la mer amarrée et autres dragédies)"
ISBN:978-1449510916
en vente sur Amazon.com (attention : sur le site US uniquement, cet opuscule étant publié aux USA comme "La Ligue des Oubliés" - voir "La Ligue des Oubliés débarque sur Amazon").
le site du livre : dragedies.com

 

footlog 2009

2007.05.05

La Ligue des Oubliés

Une profonde injustice est enfin réparée avec la réhabilitation de personnages et faits majeurs de l'histoire du football jusqu'ici occultés par les chroniqueurs.

Si l'Histoire a négligé ces formidables héros et ces événements de grande ampleur, c'est parce qu'ils n'ont pas eu la chance d'exister.

"La Ligue des Oubliés" relate cette autre histoire du football. Vous pouvez désormais apprendre l'origine de la règle du hors jeu, tout savoir sur la Coupe du Monde 1946, rencontrer le courageux Guido Gazzetto et tant d'autres personnages attachants...

Conçue comme une chronique récurrente, la LDO s'est peu à peu étoffée en un panthéon très complet. Et ce qui n'était au départ que le défouloir jubilatoire d'un auteur passionné de foot (enfin l'un des défouloirs, les lecteurs de footlog sont bien placés pour le savoir !) constitue désormais un projet éditorial prêt à s'épanouir dans le monde réel. Le concept, déposé, peut dès maintenant prendre vie sur le papier et pourquoi pas, gagner de nouvelles dimensions (nombreuses déclinaisons à l'étude).

Je suis donc à la recherche d'un partenaire presse ou édition, et si possible d'un ou plusieurs illustrateurs aimant eux aussi trop ce sport pour le prendre trop au sérieux.

En attendant, j'ai ouvert le site http://laliguedesoublies.blogspot.com qui permettra au plus grand nombre d'en avoir un aperçu, les critiques constructives étant naturellement bienvenues.

Bien à vous,

Stéphane