Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2021.11.30

Ballon d'Or 2021

Les 4 favoris ont donc remporté les trophées décernés par France Football: Lionel Messi, Alexia Putellas, Pedri et Gianluigi Donnarumma. Avec respectivement 121, 51 et 47% de points en plus que leurs poursuivants, les 3 derniers ont tenu la concurrence à bonne distance. Eternel chouchou des Grands Electeurs, Le Roi Leo ne compte pour sa part que 5% de voix de plus que Robert Lewandowski, qui lui a bénéficié d'un report de voix pour compenser son BO perdu l'an dernier.

Avec sa demi-saison de feu (elle lui a suffi à dépasser CR7 tout de même), N'Golo Kanté a plombé ses coéquipiers en bleu Jorginho et Benzema. Après  Griezmann-Mbappé 2018, ce Kanté-Benzema 2021 prive donc la France d'un podium mérité.

Le PSG ramène 2 trophées et classe 12 joueurs et joueuses contre 8 pour Chelsea et 6 pour Barcelone. Seul le Ballon d'Or Féminin manque désormais au club... avec bien sûr cette bon sang de coupe aux grandes oreilles, sans laquelle Messi aura bien du mal à faire la passe de 8.

 

footlog 2021

 

2019.12.06

Ballon d'Or 2019

Pas de surprise pour les vainqueurs du Ballon d'Or France Football (Lionel Messi et Megan Rapinoe) comme pour le Trophée Kopa (Matthijs de Ligt) et le Trophée Yachine (Alisson Becker). Mais là où le Roi Léo n'a que 7 points d'avance sur Virgil van Dijk (Cristiano Ronaldo troisième), la Meg en colle 136 à Lucy Bronze, qui prend l'argent face à Alex Morgan, et Becker atomise tout simplement Marc-André ter Stegen (511 points dans la vue). de Light, Jadon Sancho, et Joao Felix se la jouent plus gruppiert (58, 49, 41).

Chez les Bleus, Kilian Mbappé et Wendie Renard finissent à la 6ème place, Dzsenifer Marozsan et Amandine Henry à la 10ème. Antoine Griezmann ne récolte que 9 points, Hugo Lloris 3 et Karim Benzema un décevant singleton (un de plus que Sarah Bouhaddi).

 

footlog 2019

2019.10.22

Ballon d'Or 2019 - Les nominés

Superstar incontestée de l'année, auréolée d'un éclatant titre mondial, Megan Rapinoe survolera sans aucun doute le Ballon d'Or Féminin 2019.

Chez les garçons, le BO devrait logiquement retourner dans les bras de Lionel Messi, et les trop nombreux nominés de City et Liverpool se déchirer entre eux pour monter sur un podium où je préfèrerais trouver Sadio Mané plutôt que ce Virgil van Dijk artificiellement dopé par la bulle FIFA. Kylian Mbappé devrait atterrir nettement plus loin du podium que l'an dernier, et Karim Benzema comme Son Heung-min mériteraient de figurer au top 10.

Pour succéder à KM au Trophée Kopa, Matthijs de Ligt semble tenir la pole. La fusée Erling Braut Håland est partie trop tôt, mais pourrait atterir à bon port en 2020 si l'attaquant de Salzbourg continue sur sa lancée.

Le premier Trophée Yachine se jouera probablement entre Alisson Becker et Marc-André ter Stegen, le premier bénéficiant peut-être d'un bonus parce que certains votants tiendront à ce que Liverpool ne rentre pas bredouille.

 

Les 30 nommés pour le Ballon d'Or Masculin:

Sergio Agüero (Manchester City / Argentine)
Trent Alexander-Arnold Drapeau (Liverpool FC / Angleterre)
Pierre-Emerick Aubameyang (Arsenal FC / Gabon)
Alisson Becker (Liverpool FC / Brésil)
Karim Benzema (Real Madrid / France)
Kevin De Bruyne (Manchester City / Belgique)
Frenkie de Jong (Ajax Amsterdam et FC Barcelone / Pays-Bas)
Matthijs de Ligt (Ajax Amsterdam et Juventus FC / Pays-Bas)
João Félix (Benfica Lisbonne et Atlético de Madrid / Portugal)
Roberto Firmino (Liverpool FC / Brésil)
Antoine Griezmann (Atlético de Madrid et FC Barcelone / France)
Eden Hazard (Chelsea FC et Real Madrid / Belgique)
Kalidou Koulibaly (SSC Naples / Sénégal)
Robert Lewandowski (Bayern Munich / Pologne)
Hugo Lloris (Tottenham Hotspur / France)
Riyad Mahrez (Manchester City / Algérie)
Sadio Mané (Liverpool FC / Sénégal)
Marquinhos (Paris Saint-Germain / Brésil)
Kylian Mbappé (Paris Saint-Germain / France)
Lionel Messi (FC Barcelone / Argentine)
Cristiano Ronaldo (Juventus FC / Portugal)
Mohamed Salah (Liverpool FC / Égypte)
Bernardo Silva (Manchester City / Portugal)
Son Heung-min (Tottenham Hotspur / Corée du Sud)
Raheem Sterling (Manchester City / Angleterre)
Dušan Tadić (Ajax Amsterdam / Serbie)
Marc-André ter Stegen (FC Barcelone / Allemagne)
Donny van de Beek (Ajax Amsterdam / Pays-Bas)
Virgil van Dijk (Liverpool FC / Pays-Bas)
Georginio Wijnaldum (Liverpool FC / Pays-Bas)

Les 10 nommés pour le Trophée Kopa:

Samuel Chukwueze (Villarreal CF / Nigeria)
Matthijs de Ligt (Ajax Amsterdam et Juventus FC / Pays-Bas)
João Félix (Benfica Lisbonne et Atlético de Madrid / Portugal)
Mattéo Guendouzi (Arsenal FC / France)
Kai Havertz (Bayer Leverkusen / Allemagne)
Moise Kean (Juventus FC et Everton FC / Italie)
Lee Kang-in (Valence CF / Corée du Sud)
Andriy Lunin (Real Valladolid / Ukraine)
Jadon Sancho (Borussia Dortmund / Angleterre)
Vinícius Júnior (Real Madrid / Brésil)

Les 10 nommés pour le Trophée Yachine:

Kepa Arrizabalaga (Chelsea FC / Espagne)
Alisson Becker (Liverpool FC / Brésil)
Ederson (Manchester City / Brésil)
Samir Handanovič (Inter Milan / Slovénie)
Hugo Lloris (Tottenham Hotspur / France)
Manuel Neuer (Bayern Munich / Allemagne)
Jan Oblak (Atlético de Madrid / Slovénie)
André Onana (Ajax Amsterdam / Cameroun)
Wojciech Szczęsny (Juventus FC / Pologne)
Marc-André ter Stegen (FC Barcelone / Allemagne)

Les 20 nommées pour le Ballon d'Or Féminin:

Kosovare Asllani (CD Tacón / Suède)
Sarah Bouhaddi (Olympique lyonnais / France)
Lucy Bronze (Olympique lyonnais / Angleterre)
Nilla Fischer (Linköpings FC / Suède)
Pernille Harder (VfL Wolfsburg / Danemark)
Tobin Heath (Portland Thorns / États-Unis)
Ada Hegerberg (Olympique lyonnais / Norvège)
Amandine Henry (Olympique lyonnais / France)
Sofia Jakobsson (CD Tacón / Suède)
Sam Kerr (Red Stars de Chicago / Australie)
Rose Lavelle (Washington Spirit / États-Unis)
Dzsenifer Marozsán (Olympique lyonnais / Allemagne)
Marta (Orlando Pride / Brésil)
Lieke Martens (FC Barcelone / Pays-Bas)
Vivianne Miedema (Arsenal Women FC / Pays-Bas)
Alex Morgan (Orlando Pride / États-Unis)
Megan Rapinoe (Seattle Reign FC / États-Unis)
Wendie Renard (Olympique lyonnais / France)
Sari van Veenendaal (Atlético de Madrid / Pays-Bas)
Ellen White (Manchester City / Angleterre)

footlog 2019

2017.12.08

Ballon d'Or 2017

Cristiano Ronaldo tient sa cinquième et revient enfin au niveau de Lionel Messi. Le Real Madrid coiffe le Barca, et le carnet de cheiks du Qatar avec Neymar Jr enfin sur le podium, Kylian Mbappé déjà dans le rétroviseur, et Edinson Cavani libéré de l'ombre de Zlatan. Mention spéciale à Buffon pour l'ensemble de son oeuvre, et bravo à N'Golo Kanté pour son abattage.

Dans l'ordre:

Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Neymar, Gianluigi Buffon, Luka Modric, Sergio Ramos, Kylian Mbappé, N'Golo Kanté, Robert Lewandowski, Harry Kane, Edinson Cavani, Isco, Luis Suarez, Kevin de Bruyne, Paulo Dybala, Marcelo, Toni Kroos, Antoine Griezmann, Eden Hazard, David de Gea, Pierre-Emerick Aubameyang, Leonardo Bonucci, Sadio Mané, Radamel Falcao, Karim Benzema, Jan Oblak, Mats Hummels, Edin Dzeko, et zéro point pour Philippe Coutinho et Dries Mertens.

 

footlog 2017

 

2013.02.22

Qatargate

Dès le départ, l'attribution de l'organisation de la Coupe du Monde 2022 au Qatar sentait le souffre, le gaz, et le pétrole (voir "Russie 2018 - Qatar 2022 - le triomphe des pétroballons"). En Juin dernier, je me risquais encore à pronostiquer "l'Angleterre ne récupèrera probablement pas "sa" Coupe du Monde 2018, mais je ne serais pas surpris de voir le Qatar perdre l'organisation de l'édition suivante, accordée dans des conditions pour le moins troubles et un calendrier pour le moins accéléré" (voir "La Samaranchisation de la FIFA n'est pas une fatalité").

A en croire France Football, les Etats Unis se tiendraient prêts à prendre le relais au cas où. Les States, c''était d'ailleurs le choix de départ pour Blatter et Platini, avant que ce dernier ne se ravise, semble-t-il à la suite de ce fameux diner à l'Elysée lancé à quelques jours du vote par un supporter du PSG ne tenant pas totalement Canal+ dans son coeur.

Parmi les convives de cette sacrée soirée:

- Tamim bin Hamad al Thani, un sheikh à provisions... et Prince Héritier du Qatar. A ne pas confondre avec sheikh Hamad bin Thamer Al Thani, patron d'Al Jazeera, mais c'est la même famiglia. Peu de temps après le diner, Al Jazeera lance un Canal+ killer qui rafle le gros des droits TV: BeIn Sport.

- Sébastien Bazin, le représentant de Colony Capital, l'actionnaire principal du PSG qui désespère de vendre ce club de tocards. Peu de temps après le diner, Qatar Sports Investments reprend le PSG pour y claquer quelques centaines de millions, et y place à sa tête Nasser Al Khelaifi, le DG d'Al Jazeera.

- Notre Platoche national, candidat au job de Blatter à la tête de la FIFA et papa du jeune Laurent Platini. Peu de temps après le diner, Lolo se voit financer par Qatar Sports Investments et Mimi, qui a apporté son vote au Qatar, semble avoir gagné quelques supporters au-delà de ses fédérations européennes. Même pas besoin du peu regretté Mohamed bin Hammam pour mettre de l'huile.

- Nicolas Sarkozy, candidat à une réelection et au bling bling éternel. Peu de temps après le diner, le Petit Pair des Pipoles n'a pas été réélu, mais il a donné sa première conférence publique grassement rémunérée à Doha, au Qatar.

Et le sport dans tout cela? Il n'en est question que de façon indirecte, à propos du projet de changement de calendrier. Si la compétition se passe en hiver, on évitera les 50 degrés Qataris, mais si on change la donne par rapport au cahier des charges, le Qatar prête le flanc juridiquement à ses concurrents, et les Anglais ne se gèneront pas pour tirer les premiers. Sepp Blatter laisse l'initiative au Qataris, à condition qu'ils se déclarent avant la fin de son mandat.

Personne ne bouge, sauf Michael Garcia, auquel il est demandé de faire toute la lumière mais sans jus et sans alumettes. Seul Jérôme Valcke a évoqué clairement l'"achat" de la compétition, mais dans le cadre d'un e-mail supposé rester confidentiel.

Un landerneau aussi gangréné ne peut être réformé que de l'extérieur. Et ne comptez pas sur les concurrents pour faire le ménage:

- Kaiser Franz Beckenbauer lorgne autant que Platoche sur le poste de Blatter, mais à écouter son lieutenant Karl Heinz Rummenigge parler du Qatar et du changement de calendrier on se doute qu'il ne lèvera pas le petit doigt contre l'Emirat où son Bayern chéri fait ses stages. A se demander comment ils ont obtenu Pep Guardiola, grand ami du Qatar...

- Le successeur de Sarko n'a pas vraiment bouté les Qataris hors de France: François Hollande a dès ses premiers mois à l'Elysée accepté les millions offerts pour les banlieues défavorisées.

...

On ne peut même pas se consoler en regardant de bons vieux matchs: quand il est question de jeu, c'est à propos de paris truqués - 600 rencontres achetées aux dernières nouvelles, aucun continent épargné...

Sinon, il y a toujours le terrain vague du coin, avec des chandails pour signaler les poteaux de buts. 

footlog 2013

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

Bookmark and Share

2013.01.08

Messi IV

Ce Cristiano Ronaldo, qui a produit une année démente, marquant à tout va et contribuant grandement au net triomphe madrilène face à l'ogre barcelonais dans le championnat le plus spectaculaire du monde, ce CR7-là n'a pas eu l'ombre d'une chance face à un Lionel Messi couronné sans surprise Ballon d'Or FIFA France Football pour la quatrième année consécutive.

A seulement 25 ans, un age auquel Marco Van Basten n'en avait glané "que" deux. Michel Platini, au milieu de son séjour stéphanois, était encore à trois ans de remporter son premier. Plus précoce, Johann Cruyff n'avait que deux saisons à patienter. Et en plus, ces trois monstres n'avaient, à l'époque, pas à affronter les Sud-Américains ou Africains d'Europe... Effrayant.

Lionel Messi a d'ores et déjà écarté tous les plus grands sauf Pelé et Maradona, et il sait ce qu'il lui reste à faire: remporter la Coupe du Monde, et le plus tôt possible.

Côté entraîneurs, le trio Vincente del Bosque - Jose Mourinho - Pep Guardiola confirme le podium Messi - Ronaldo - Iniesta: chez les garçons, c'est en Espagne que ca se passe, même quand on a le passeport portugais, argentin, ou Colombien (Xavi, Falcao, et Casillas suivent au classement). Chez les filles, les States placent la meilleure joueuse (Abby Wambach) et le meilleur entraîneur (Pia Sundhage).

Beau départ pour 2013.

footlog 2013

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

Bookmark and Share

2012.10.30

Ballon d'Or 2012 - Les 23 Nominés

Les champions d'europe espagnols placent logiquement 7 candidats au Ballon d'Or France Football FIFA, mais le titre ne devrait pas échapper à Lionel Messi, encore plus monstrueux que l'an dernier, même s'il a glané moins de titres. L'Argentin a enfin pris du volume en sélection, et battu tous ses records de buts.

Cristiano Ronaldo présente le même profil, mais un ton en-dessous (tout devient relatif avec la Puce). S'il n'a pas été toujours brillant à l'Euro, il y a tout de même marqué des points, comme le grand Zlatan d'ailleurs, enfin reconnu comme l'un des tous grands depuis qu'il a débarqué dans un "petit" club. Zlatan n'a pas autant marqué que Ronaldo, mais ses stats pèsent lourd sur le plus délicat Calcio. Et il porte sa sélection de façon presque plus éclatante.

Difficile d'écarter les Espagnols du podium, mais cette année comme les précédentes, ils risquent de se partager les votes. Iker Casillas mériterait une médaille pour sa carrière, tant pis pour le duo Xavi-Iniesta.

Mon pronostic: Messi, Cristiano Ronaldo, Casillas, Xavi, Ibrahimovic.


1. Sergio Agüero 2. Mario Balotelli 3. Karim Benzema 4. Gianluigi Buffon 5. Sergio Busquets 6. Iker Casillas 7. Didier Drogba 8. Radamel Falcao 9. Zlatan Ibrahimovic 10. Andrés Iniesta 11. Lionel Messi 12. Manuel Neuer 13. Neymar 14. Mesut Özil 15. Gérard Piqué 16. Andrea Pirlo 17. Sergio Ramos 18. Cristiano Ronaldo 19. Wayne Rooney 20. Yaya Touré 21. Robin van Persie 22. Xabi Alonso 23. Xavi Hernandez

2012.06.11

Les Trois Souris Qui Rugissaient

Je me souviens de la une de France Football avant le premier match des Bleus à la Coupe du Monde 1982: "Messieurs les Anglais, tirez les premiers". Bryan Robson avait poliment RSVP en crucifiant Ettori d'un coup de tête après à peine 27 secondes.

Cette fois-ci, The Sun l'a joué moins fair play en projetant la croix de Saint George sur la Tour Eiffel et l'Arc de Triomphe la veille du France Angleterre de l'Euro 2012*. Une victoire certes, mais de nuit et en l'absence d'opposition, rien à voir avec la très glamour invasion de New York par l'armée du Duché du Grand Fenwick dans "La Souris qui rugissait", un chef d'oeuvre réalisé à une époque bénie où les Anglais ne pouvaient pas encore nous narguer avec 1966, et où la France plaçait même plus de clubs en finale de Coupe des Champions (un - zéro).

Avec son pitoyable débarquement de juin 2012, le torchon murdochien veut donc nous faire passer son erzatz de souris pour les trois lions de la sélection et de fait l'Angleterre a les moyens de faire parler la poudre. Tout dépendra des défenses et sur le papier, celle des Bleus a tout de même un poil de gueule: d'un côté Lloris, Debuchy, Rami, Mexès, Evra, de l'autre Joe Hart... j'arrêterai là par charité.

Complété par Cabaye, Alou Diarra, Malouda, Nasri, Ribéry et Benzema, le onze de Blanc tient relativement bien la route et me rappelle un peu la cuvée 1996. Il ne connaitra vraisemblablement pas la même réussite (un bon Euro suivi d'un triomphe mondial et d'un autre continental), mais on peut recommencer à rêver.

Allez. Une petite victoire des Bleus ce soir combinée à un petit nul entre Ukrainiens et Suédois, et je serai prêt à passer l'éponge sur la blague de potache du Sun.
 

footlog 2012

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

* "Show 'em no merci - We beam flag on Eiffel Tower for 3 Lions"

2012.01.10

En 2012, votez Messi ou Henry, pas Cantona ou Maazou

Journée historique pour Lionel Messi et Thierry Henry, hystérique pour Eric Cantona: le premier a remporté sans surprise un troisième Ballon d'Or FIFA France Football d'affilée, le second a conquis les coeurs des fans d'Arsenal qui lui échappaient encore en signant son retour par le but de la victoire en coupe contre Leeds, et le troisième a une fois de plus gagné l'occasion de se taire en lançant un appel aux signatures de maires dans la perspective des présidentielles 2012.

Cette journée consacre également:

- les championnes du monde nippones (Ballon d'Or pour Aya Miyama, Norio Sasaki meilleur entraîneur)

- le champion de la trophéïte aigüe Pep Guardiola

- le champion du futchebol Neymar pour son but de folie, Prix Ferenc Puskas

- le champion toute catégorie des tranferts foireux, Moussa Maazou (Ballon de plomb 2011)

L'année commence donc sur les chapeaux de roue... à part bien sûr au Paris Saint Germain où on attaque directement la jante avec sur le terrain un Festival de Locminé pour la première officielle de Carlo Ancelotti, et en coulisses une réponse d'anthologie de Leonardo à Maradona (le premier assumant totalement les railleries du second sur son manque total de scrupules).

On ne devrait pas s'ennuyer. Tous ,e

footlog 2012

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter: @footlogbis

 

2011.11.01

FIFA Ballon d’Or 2011 - Les 23 nominés

France Football a dévoilé les 23 noms parmi lesquels émargera le prochain Ballon d'Or, selon toute vraisemblance Lionel Messi, archifavori successeur de Michel Platini pour un triplé historique.

Cristiano Ronaldo semble assuré de la seconde place grâce à sa moyenne monstrueuse de buts en club (avec le soutien de tous ses coéquipiers il est vrai pour battre le record en 2010-2011) mais aussi en équipe nationale, un atout par rapport à Messi, toujours aussi emprunté loin de ses amis de La Masia, dont Xavi pourrait compléter le podium si Wayne Rooney lui en laisse la possibilité.

Peu de renouvellement dans cette liste, où Javier Pastore pourrait faire son entrée l'année prochaine.

Les 23: Eric Abidal (FRA), Sergio Agüero (ARG), Karim Benzema (FRA), Iker Casillas (ESP), Cristiano Ronaldo (POR), Daniel Alves (BRA), Samuel Eto’o (CMR), Cesc Fabregas (ESP), Diego Forlan (URU), Andres Iniesta (ESP), Lionel Messi (ARG), Thomas Müller (DEU), Nani (POR), Neymar (BRA), Mesut Özil (DEU), Gerard Piqué (ESP), Wayne Rooney (ENG), Bastian Schweinsteiger (DEU), Wesley Sneijder (NED), Luis Suarez (URU), David Villa (ESP), Xabi Alonso (ESP), Xavi Hernandez (ESP)

Pour les entraîneurs, Guardiola tient la corde, à moins que Ferguson ne soit récompensé pour l'ensemble de son oeuvre et son quart de siècle à la tête de MU.

Les 10 nominés: Vicente Del Bosque (ESP, Espagne), Alex Ferguson (SCO, Manchester United), Rudi Garcia (FRA, Lille), Josep Guardiola (ESP, FC Barcelone), Jürgen Klopp (DEU, Borussia Dortmund), Joachim Löw (DEU, Allemagne), José Mourinho (POR, Real Madrid), Oscar Tabarez (URU, Uruguay), André Villas-Boas (POR, Chelsea), Arsène Wenger (FRA, Arsenal).

Pour le Ballon d'Or Féminin, Marta sera sans doute chahutée par Aya Miyama voire Abby Wambach, le Hrubesh US. Norio Sasaki pourrait confirmer l'exploit nippon de l'année.

Les 10 nominées : Sonia Bompastor (FRA, Lyon), Kerstin Garefrekes (DEU, FFC Francfort), Marta (BRA, Western New York Flash), Aya Miyama (JAP, Yunogo Belle), Alex Morgan (USA, Western New York Flash), Louisa Nécib (FRA, Lyon), Homare Sawa (JAP, Nadeshiko), Lotta Schellin (SVE, Lyon), Hope Solo (USA, Magic Jack), Abby Wambach (USA, Magic Jack)

Les 10 nominés : Bruno Bini (FRA, France),Leonardo Cuellar (MEX, Mexique), Thomas Dennerby (SVE, Suède), Patrice Lair (FRA, Lyon), Maren Meinert (DEU, Allemagne U19), Hope Powell (ENG, Angleterre), Norio Sasaki (JAP, Japon), Tom sermanni (SCO, Australie), Pia Sundhage (SVE, USA), Jorge Vilda (ESP, Espagne U17)

Mention spéciale aux Bleu(e)s pour leur présence à tous les niveaux, et re-bravo aux Lyonnaises et à Rudi Garcia.

Résultats des courses le 9 janvier 2012 à Zurich.

footlog 2011