Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2015.04.30

Ballon d'Or 2014 - Ronaldo

Aucun suspense pour le tiercé dans l'ordre du Ballon d'Or 2014 (Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Manuel Neuer). Pas plus que pour le Puskas (James Rodriguez).

La présence de Thiago Silva et surtout Andre Luiz dans l'équipe de l'année prête plus à sourire.

Entraineur de l'année, Joachim Low mène une Allemagne qui place, derrière Neuer, Thomas Muller, Philipp Lahm et Toni Kroos dans le top 10, Mario Gotze et Bastian Schweinsteiger dans le top 20. Sans oublier Nadine Kessler (footballeuse de l'année devant l'inoxydable Marta) et Ralf Kellermann (entraineur de l'année pour le foot féminin).

 

footlog 2015

2014.01.19

Stats mensuelles 2013

Ci-dessous, les statistiques mensuelles de ce petit blog pour l'année 2013.

La source pour ces stats est blogspirit : je n'ai bien sûr aucune donnée globale sur mes chers lecteurs, les flux RSS étant ouverts à tous vents et les posts repris dans de nombreux supports (y compris l'Equipe.fr via SportVox), ce qui explique peut-être une partie du décalage entre le nombre de visiteurs et de pages vues.

Vous pouvez également consulter :

- les stats mensuelles des années précédentes (2005-2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012) : après un peu plus de 7 ans d'activité (créé le 2005/10/2), footlog tournait à plus de 300,000 pages vues par an sans les habituels boosters de trafic : pas de forum, pas de blogroll, un seul membre, deux-trois posts par mois seulement et de qualité déplorable qui plus est.

- sur mon minisite citizencame, les profils des visiteurs de mon site perso (plus de 500.000 visiteurs et 200 pays), avec les listes de pays et de villes, ainsi que quelques exemples de visiteurs spéciaux (gouvernements, médias, bases militaires...)

TOTAL 2005-2013 : 549.902 visiteurs - 109.682 visiteurs uniques - 2.075.306 pages vues

TOTAL 2013 : 83.777 visiteurs - 12.167 visiteurs uniques - 304.111 pages vues

2013/01

  • 4.538 visiteurs
  • 868 visiteurs uniques
  • 17.929 pages vues

2013/02

  • 6.399 visiteurs
  • 1.214 visiteurs uniques
  • 19.222 pages vues

2013/03

  • 7.275 visiteurs
  • 1.643 visiteurs uniques
  • 28.430 pages vues

2013/04

  • 8.155 visiteurs
  • 1.639 visiteurs uniques
  • 27.060 pages vues

2013/05

  • 8.368 visiteurs
  • 995 visiteurs uniques
  • 32.875 pages vues

2013/06

  • 8.573 visiteurs
  • 920 visiteurs uniques
  • 27.959 pages vues

2013/07

  • 7.480 visiteurs
  • 779 visiteurs uniques
  • 23.933 pages vues

2013/08

  • 6.616 visiteurs
  • 858 visiteurs uniques
  • 30.805 pages vues

2013/09

  • 6.608 visiteurs
  • 621 visiteurs uniques
  • 24.523 pages vues

2013/10

  • 6.246 visiteurs
  • 759 visiteurs uniques
  • 26.369 pages vues

2013/11

  • 7.106 visiteurs
  • 963 visiteurs uniques
  • 23.305 pages vues

2013/12

  • 6.413 visiteurs
  • 908 visiteurs uniques
  • 21.701 pages vues

 

footlog 2014

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

2014.01.14

Ballon d'Or 2013 - Ronaldo

Sans surprise, Cristiano Ronaldo a repris le Ballon d'Or trusté par Messi depuis 4 ans. Franck Ribéry frôle la seconde place du podium, et Zlatan termine numéro 1 mondial des non-finalistes. Le Parisien se permet même de remporter le Prix Puskas et de trôner à la pointe de l'attaque de l'équipe type de la FIFPro 2013*.

Iniesta et Xabi disent au-revoir à des sommets que Neymar et Gareth Bale ne demandent qu'à tutoyer à leur tour (CR7 n'est pas le seul à remercier le ralongement des délais de vote: les nouvelles stars de la Liga bénéficient d'une fin d'année en trombe). Pour le Ballon d'Or 2014, le Gallois peut toujours courir: le Brésilien a l'avantage du terrain.

Jupp Heynckes (chez les garçons) et Silviq Neid (chez les filles) terminent entraîneurs de l'année. Nadine Angerer complète un triomphe Allemand que Franck Ribéry eût souhaité un peu plus complet.

Trois cadeaux FIFA pour terminer: un Ballon d'Or Prix d'Honneur pour Pelé, un Prix du Président pour Jacques Rogge, et un Prix du Fair Play pour la fédération Afghane.

 

footlog 2014

 

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

* Manuel Neuer (Bayern Munich) - Philipp Lahm (Bayern Munich), Daniel Alves (FC Barcelone), Thiago Silva ( PSG), Sergio Ramos (Real Madrid),  - Franck Ribéry (Bayern Munich), Xavi (FC Barcelone), Andres Iniesta (FC Barcelone) - Lionel Messi (FC Barcelone), Zlatan Ibrahimovic (PSG), Cristiano Ronaldo (Real Madrid).

2013.10.30

Ballon d'Or 2013 - Les 23 nominés

Le quintuplé semble mal engagé pour Lionel Messi, qui devrait retrouver sur le podium un Cristiano Ronaldo pour la première fois archi-favori, et un Franck Ribéry pour la première fois challenger crédible. Cette fois-ci, Zlatan Ibrahimovic mérite de joindre le top 5, ce qui ne laisse qu'une place à prendre - sans doute pas par l'ombre de Gareth Bale qui hante le Bernabeu depuis quelques mois. Plus vraisemblablement un Bavarois - sauf énorme festival Neymar en Novembre.

Mention spéciale au PSG, dont les 3 représentants devraient chacun battre leur propre record au classement.

Gareth Bale (Tottenham/Real Madrid/Pays de Galles)
Edinson Cavani (SSC Naples/Paris-SG/Uruguay)
Radamel Falcao (Atlético Madrid/AS Monaco/Colombie)
Eden Hazard (Chelsea/Belgique)
Zlatan Ibrahimović (Paris-SG/Suède)
Andrés Iniesta (FC Barcelone/Espagne)
Philipp Lahm (Bayern Munich/Allemagne)
Robert Lewandowski (Borussia Dortmund/Pologne)
Lionel Messi (FC Barcelone/Argentine)
Thomas Müller (Bayern Munich/Allemagne)
Neymar (Santos/FC Barcelone/Brésil)
Manuel Neuer (Bayern Munich/Allemagne)
Mesut Özil (Real Madrid/Arsenal/Allemagne)
Andrea Pirlo (Juventus Turin/Italie)
Franck Ribéry (Bayern Munich/France)
Arjen Robben (Bayern Munich/Pays-Bas)
Cristiano Ronaldo (Real Madrid/Portugal)
Bastian Schweinsteiger (Bayern Munich/Allemagne)
Luis Suárez (Liverpool/Uruguay)
Thiago Silva (Paris-SG/Brésil)
Yaya Touré (Manchester City/Côte d'Ivoire)
Robin van Persie (Manchester United/Pays-Bas)
Xavi (FC Barcelone/Espagne)

 

 

footlog 2013

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

 

2013.06.22

Tweet or not to wit

Il est bien loin le temps où footlog figurait régulièrement dans le top 10 des blogs sportifs préférés et où je pondais plus de 20 posts dans le mois. Mon hypergraphie a trouvé d'autres exutoires, et il n'est pas si simple d'alimenter en continu 9 sites ou blogs, 7 pages Facebook, et 6 comptes twitter (voir "HGTP (Hypergraphia Transfer Protocol) Turns 10: 03/03/03 - 13/03/03" en VO et "10 ans de blogules" en VF).

Et pour être franc, le petit monde du futchebol ne m'amuse plus autant. Même Leo Messi risque d'avoir le Ballon de Plomb cette année (le genre boulet avec une grosse chaîne au pied, pour avoir cahuzaqué ses droits d'image dans un paradis fiscal).

Sur Twitter, c'est sur @footlogbis que ça se passe. Quand ça se passe:

 

twitter

 

footlog 2013

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

2013.05.20

Paris Sait Gâcher

Le problème lorsqu'on supporte le PSG c'est qu'il faut supporter le PSG d'une part, et d'autre part composer avec des prétendus supporters qui savent gâcher la fête avant même qu'elle commence.

Sur le terrain, le club a fait le nécessaire en bouclant l'affaire à trois journées de la fin, puis en atteignant la barre des 80 points en Ligue 1 face à Brest. Ils ont même rétabli le signal à l'international en trocant les vilaines images du Troca pour les larmes de Beckham.

Je suis franchement content pour des joueurs comme Christophe Jallet, Clément Chantôme, Mamadou Sakho, Sylvain Armand, Blaise Matuidi, Salvatore Sirigu, Thiago Silva, Maxwell, Kevin Gameiro, Marco Verratti, Zoumana Camara, ou Siaka Tiene. Je n'oublie pas Néné. S'ils n'ont pas tous le même talent ni le même caractère, ils ont l'esprit club. Il ne manquerait plus que Jérôme Alonzo dans le paysage - et Antoine Kombouaré, bien sûr.

Les autres ont été dans l'ensemble pro, parfois brillants, parfois ternes, souvent trop talentueux. Certains sont sur le départ, d'autres en transit, d'autres encore ont besoin de temps, et puis il y a ceux qui sont à leur place, même si ça ne leur plait pas. Ce sont les Jérémy Menez, David Beckham, Zlatan Ibrahimovic, Javier Pastore, Ezequiel Lavezzi, Alex, Gregory Van der Wiel, Lucas, Nicolas Douchez, Alfonse Areola et Ronan Le Crom.

psg,ligue 1,Carlo Ancelotti,Monaco,Brest,Jérémy Menez,Christophe Jallet,Clément Chantôme,Sylvain Armand,Kevin Gameiro,David Beckham,zlatan ibrahimovic,jérôme alonzo,blaise matuidi,salvatore sirigu,

Bien sûr, tout est à refaire: Carlo Ancelotti s'en va, Claudio Ranieri débarque avec son Monaco à la sauce Dmitry Rybolovlev, et la diva Leonardo continue à rayonner à doses radioactives d'incertitude.

2012-2013 fut une année solide pour un club encore fragile. Pour 2014 le public attendra une confirmation sur le plan national et international, et si possible une philosophie de jeu pour les 4 - 5 ans à venir. J'espère que les actionnaires donneront les clefs à un patron sportif respectable, et donc demanderont à leur directeur sportif de prendre l'air.

Au niveau maillot, au moins, le PSG est déjà visiblement prêt à remettre le couvert.

footlog 2013

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

2013.04.03

PSG Barcelone 2013 - PSG Juventus 1983

L'ambiance précédant le PSG-Barça de cette année m'a beaucoup rappelé celle du PSG-Juventus de 1983, quand la "Vieille Dame" débarquait à Paris avec sa ribambelle de stars, Platini en tête, et un Parc des Princes plein à craquer (je m'étais d'ailleurs fait soulever de terre par les épaules et déplacer de cinq mètres dans le mouvement de foule à l'entrée du stade).

Le résultat fut d'ailleurs le même: 2-2, avec une égalisation de dernière minute du regretté Michel N'Gom. Blaise Matuidi sera suspendu pour le prochain match mais Zlatan Ibrahimovic, en dépit d'un nouveau carton jaune, devrait être présent. Hier, il a pour une fois signé un but important dans un match important à élimination directe en Ligue des Champions, et même ajouté une belle passe décisive.

Lionel Messi et Xavi ont ajouté leur marque à une feuille de match prestigieuse, mais il n'est pas dit que l'Argentin joue le retour. Sa blessure comme celle de Javier Mascherano constitue la seule mauvaise nouvelle de la soirée, à part bien sûr les deux cadeaux défensifs du PSG et la position de hors jeu de Zlatan sur la première égalisation parisienne.

Le nul est mérité des deux côtés: Barcelone a tenu le choc sans briller, Paris a contrôlé deux demi-mi-temps sans vraiment trembler, et n'a pas flanché, revenant même deux fois au score là où d'autres se seraient effondrés.

Excellente opération pour le club parisien dans sa conquête des coeurs et des esprits en Europe. Au meilleur moment pour les media etrangers, les pieds de David Beckham ont retrouvé leur GPS en première mi-temps (puis les chevilles de l'adversaire en seconde mais ca c'est moins vu), Jérémy Menez a réalisé une entrée percutante, et personne n'a été en-dessous. Thiago Silva a une fois de plus été monstrueux: il nous a non seulement offert un nouveau dribble parfait en dernier défenseur, mais un second face à deux attaquants.

Au Barça, c'est le collectif qui a été bon. Mais il en faudra plus pour aller au bout.

Il y a 30 ans, le PSG de Susic avait frôlé l'exploit en dominant la Juventus chez elle, mais en ne ramenant qu'un 0-0. Cette fois-ci, même sans Messi, je pense qu'il y aura des buts, et encore plus de spectacle.

 

footlog 2013

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

2013.03.19

Exclusif ! Les palmarès 2013

Comme chaque année*, footlog vous propose en exclusivité les principaux faits saillants de l'année à venir.

Notons que les prédictions de l'an dernier étaient une fois de plus saisissantes de réalisme, de la stratosphérique course au pichichi entre Messi et Ronaldo,à la minute de jeu grapillée à la fin de chaque match par Beckham à Paris.

Signalons à ce propos que le Spice Boy n'aura pas attendu la fin de la saison 2012-2013 pour quitter la Ligue 1, sa femme Victoria ayant refusé de porter le voile lors de son séjour en Zlatanistan.

Le fait marquant de l'année 2013 restera toutefois le premier derby Qatari en finale de la Champions League, entre le Malaga de Sheikh Abdullah al Thani et le PSG de Sheikh Hamad bin Jassem bin Jabr al Thani (CEO de Qatar Investment Authority). la coupe étant remise en mains plus ou moins propres par Michel Platini, un autre régional de l'étape. Le nom du vainqueur (en fait le prénom, entre les deux al Thani) s'est joué dans un Casino de Macao pour une somme et un résultat restés à ce jour confidentiels.

Sur le plan strictement sportif, on notera également l'effondrement du cours de la Victoire à l'Extérieur à la Bourse de Kuala Lumpur spécialisée dans les Matchs Truqués, et l'explosion de la bulle immobilière dans le cadre de la désormais célèbre crise des sub-primes, pendant laquelle Diego Maradona quitta Montpellier en traitant Louis Nicollin de radin.

Sport, encore: le rachat d'Arsenal par le Sheikh Petrol bin Blingbling al Thani a entraîné un chassé-croisé avec le PSG, Leonardo devenant l'entraîneur du club londonien et Arsène Wenger le porteur de miroir officiel de José Mourinho au Camp des Loges.

Sport, toujours: le préparateur physique de la Juventus a été surpris à son domicile avec huit joueurs du club, seize prostituées dont cinq mineures, cinq cent trente sept kilos de stéroïdes anabolysants, six cent trois litres de sang de boeuf, un plant de cannabis, et trente cinq biographies de Lance Armstrong. Son avocat a violemment contesté le bannissement à vie de son client en s'écriant: "comment pouvait-il savoir que ce sang de boeuf était coupé au cheval?"

 

footlog 2013

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis) 

Bookmark and Share

 

* voir livrées précédentes : "Exclusif! Les palmarès 2012" (janvier 2012), "Exclusif! Les palmarès 2011" (janvier 2011), "Exclusif ! Les palmarès 2010" (décembre 2009), "Exclusif ! Les palmarès 2009" (décembre 2008), "Exclusif - les palmarès 2008" (décembre 2007), "Exclusif - les palmarès 2007" (décembre 2006), "Exclusif - les palmarès 2006" (décembre 2005).

2013.02.22

Qatargate

Dès le départ, l'attribution de l'organisation de la Coupe du Monde 2022 au Qatar sentait le souffre, le gaz, et le pétrole (voir "Russie 2018 - Qatar 2022 - le triomphe des pétroballons"). En Juin dernier, je me risquais encore à pronostiquer "l'Angleterre ne récupèrera probablement pas "sa" Coupe du Monde 2018, mais je ne serais pas surpris de voir le Qatar perdre l'organisation de l'édition suivante, accordée dans des conditions pour le moins troubles et un calendrier pour le moins accéléré" (voir "La Samaranchisation de la FIFA n'est pas une fatalité").

A en croire France Football, les Etats Unis se tiendraient prêts à prendre le relais au cas où. Les States, c''était d'ailleurs le choix de départ pour Blatter et Platini, avant que ce dernier ne se ravise, semble-t-il à la suite de ce fameux diner à l'Elysée lancé à quelques jours du vote par un supporter du PSG ne tenant pas totalement Canal+ dans son coeur.

Parmi les convives de cette sacrée soirée:

- Tamim bin Hamad al Thani, un sheikh à provisions... et Prince Héritier du Qatar. A ne pas confondre avec sheikh Hamad bin Thamer Al Thani, patron d'Al Jazeera, mais c'est la même famiglia. Peu de temps après le diner, Al Jazeera lance un Canal+ killer qui rafle le gros des droits TV: BeIn Sport.

- Sébastien Bazin, le représentant de Colony Capital, l'actionnaire principal du PSG qui désespère de vendre ce club de tocards. Peu de temps après le diner, Qatar Sports Investments reprend le PSG pour y claquer quelques centaines de millions, et y place à sa tête Nasser Al Khelaifi, le DG d'Al Jazeera.

- Notre Platoche national, candidat au job de Blatter à la tête de la FIFA et papa du jeune Laurent Platini. Peu de temps après le diner, Lolo se voit financer par Qatar Sports Investments et Mimi, qui a apporté son vote au Qatar, semble avoir gagné quelques supporters au-delà de ses fédérations européennes. Même pas besoin du peu regretté Mohamed bin Hammam pour mettre de l'huile.

- Nicolas Sarkozy, candidat à une réelection et au bling bling éternel. Peu de temps après le diner, le Petit Pair des Pipoles n'a pas été réélu, mais il a donné sa première conférence publique grassement rémunérée à Doha, au Qatar.

Et le sport dans tout cela? Il n'en est question que de façon indirecte, à propos du projet de changement de calendrier. Si la compétition se passe en hiver, on évitera les 50 degrés Qataris, mais si on change la donne par rapport au cahier des charges, le Qatar prête le flanc juridiquement à ses concurrents, et les Anglais ne se gèneront pas pour tirer les premiers. Sepp Blatter laisse l'initiative au Qataris, à condition qu'ils se déclarent avant la fin de son mandat.

Personne ne bouge, sauf Michael Garcia, auquel il est demandé de faire toute la lumière mais sans jus et sans alumettes. Seul Jérôme Valcke a évoqué clairement l'"achat" de la compétition, mais dans le cadre d'un e-mail supposé rester confidentiel.

Un landerneau aussi gangréné ne peut être réformé que de l'extérieur. Et ne comptez pas sur les concurrents pour faire le ménage:

- Kaiser Franz Beckenbauer lorgne autant que Platoche sur le poste de Blatter, mais à écouter son lieutenant Karl Heinz Rummenigge parler du Qatar et du changement de calendrier on se doute qu'il ne lèvera pas le petit doigt contre l'Emirat où son Bayern chéri fait ses stages. A se demander comment ils ont obtenu Pep Guardiola, grand ami du Qatar...

- Le successeur de Sarko n'a pas vraiment bouté les Qataris hors de France: François Hollande a dès ses premiers mois à l'Elysée accepté les millions offerts pour les banlieues défavorisées.

...

On ne peut même pas se consoler en regardant de bons vieux matchs: quand il est question de jeu, c'est à propos de paris truqués - 600 rencontres achetées aux dernières nouvelles, aucun continent épargné...

Sinon, il y a toujours le terrain vague du coin, avec des chandails pour signaler les poteaux de buts. 

footlog 2013

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

Bookmark and Share

2013.01.08

Messi IV

Ce Cristiano Ronaldo, qui a produit une année démente, marquant à tout va et contribuant grandement au net triomphe madrilène face à l'ogre barcelonais dans le championnat le plus spectaculaire du monde, ce CR7-là n'a pas eu l'ombre d'une chance face à un Lionel Messi couronné sans surprise Ballon d'Or FIFA France Football pour la quatrième année consécutive.

A seulement 25 ans, un age auquel Marco Van Basten n'en avait glané "que" deux. Michel Platini, au milieu de son séjour stéphanois, était encore à trois ans de remporter son premier. Plus précoce, Johann Cruyff n'avait que deux saisons à patienter. Et en plus, ces trois monstres n'avaient, à l'époque, pas à affronter les Sud-Américains ou Africains d'Europe... Effrayant.

Lionel Messi a d'ores et déjà écarté tous les plus grands sauf Pelé et Maradona, et il sait ce qu'il lui reste à faire: remporter la Coupe du Monde, et le plus tôt possible.

Côté entraîneurs, le trio Vincente del Bosque - Jose Mourinho - Pep Guardiola confirme le podium Messi - Ronaldo - Iniesta: chez les garçons, c'est en Espagne que ca se passe, même quand on a le passeport portugais, argentin, ou Colombien (Xavi, Falcao, et Casillas suivent au classement). Chez les filles, les States placent la meilleure joueuse (Abby Wambach) et le meilleur entraîneur (Pia Sundhage).

Beau départ pour 2013.

footlog 2013

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

Bookmark and Share

2012.10.30

Ballon d'Or 2012 - Les 23 Nominés

Les champions d'europe espagnols placent logiquement 7 candidats au Ballon d'Or France Football FIFA, mais le titre ne devrait pas échapper à Lionel Messi, encore plus monstrueux que l'an dernier, même s'il a glané moins de titres. L'Argentin a enfin pris du volume en sélection, et battu tous ses records de buts.

Cristiano Ronaldo présente le même profil, mais un ton en-dessous (tout devient relatif avec la Puce). S'il n'a pas été toujours brillant à l'Euro, il y a tout de même marqué des points, comme le grand Zlatan d'ailleurs, enfin reconnu comme l'un des tous grands depuis qu'il a débarqué dans un "petit" club. Zlatan n'a pas autant marqué que Ronaldo, mais ses stats pèsent lourd sur le plus délicat Calcio. Et il porte sa sélection de façon presque plus éclatante.

Difficile d'écarter les Espagnols du podium, mais cette année comme les précédentes, ils risquent de se partager les votes. Iker Casillas mériterait une médaille pour sa carrière, tant pis pour le duo Xavi-Iniesta.

Mon pronostic: Messi, Cristiano Ronaldo, Casillas, Xavi, Ibrahimovic.


1. Sergio Agüero 2. Mario Balotelli 3. Karim Benzema 4. Gianluigi Buffon 5. Sergio Busquets 6. Iker Casillas 7. Didier Drogba 8. Radamel Falcao 9. Zlatan Ibrahimovic 10. Andrés Iniesta 11. Lionel Messi 12. Manuel Neuer 13. Neymar 14. Mesut Özil 15. Gérard Piqué 16. Andrea Pirlo 17. Sergio Ramos 18. Cristiano Ronaldo 19. Wayne Rooney 20. Yaya Touré 21. Robin van Persie 22. Xabi Alonso 23. Xavi Hernandez

2012.07.19

Leonardo entre bling-bling et voyous

psg,transferts,zlatan ibrahimovic,leonardo,qatar investment authority,marco verratti,ezequiel lavezzi,canal plus,thiago motta,thiago silva,david beckham,jérémy menez,carlos tevez,diego lugano,rai,valdo,nasser al-khelaifiLe PSG peut remercier François Hollande pour lui avoir facilité le travail au niveau des recrutements nationaux: avec la nouvelle surtaxe à 75% personne ne peut s'aligner avec Qatar Investment Authority.

Le seul hic, c'est que dès que la concurrence est internationale et porte sur les meilleurs joueurs, il faut rivaliser avec d'autres milliardaires (Emiratis, Russes, Chinois, Ouzbeks... de toute façon pas Français: Liliane Bettancourt a raccroché les crampons et François Pinault n'investit que dans la pierre, et encore version Pierrick ou menhir). Pour payer 14 M d'euros nets tous les ans au Sieur Zlatan Ibrahimovic, la facture s'élève donc à 80 M.

La Capitale s'offre également Thiago Silva après Thiago Motta, du grand du beau du solide.

Je m'interroge tout de même à propos de la cohérence d'ensemble. Ibra a 30 ans, Marco Verrati 19, le premier est là pour vendre les maillots à la place de Beckham, le second pour apprendre. On ne retrouve pas vraiment la vision stratégique du Canal+ de 1991, qui avait recruté un groupe homogène de joueurs sur le point d'atteindre la pleinitude mais pas encore satisfaits de titres.

Le moins que l'on puisse dire de Léonardo, c'est que sa stratégie sportive paraît illisible, oscillant essentiellement entre bling-bling et voyous. Carlos Tevez, Ezequiel Lavezzi, Jérémy Ménez, Zlatan Ibrahimovic, Diego Lugano... autant de caractériels difficiles à gérer. Pas vraiment le plan Rai-Valdo. 

Ce PSG-là va enfin gagner le championnat de Ligue 1 ou alors c'est à désespérer Nasser Al Khelaifi. Il va enfin se vendre à l'export en Asie et aux States (jolie tournée à NYC face à Chelsea et DC United). Il va enfin entrer dans la cour des grands, du moins au niveau du portefeuille (Paris s'est déjà retrouvé en tête à l'indice UEFA au milieu des années 90, avant que l'arrêt Bosman ne vienne tout casser).

Mais désolé, ce Paris Saint Germain est à la fois très riche et très cheap.

footlog 2012

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

2012.07.08

Subbuteo ressuscité !

Vous allez me trouver vieux jeu, mais la meilleure simulation de foot n'est pas à chercher dans une console de jeu ou sur un écran dernier cri.

Non, je ne veux pas parler du baby foot - cet erzatz fort sympathique au demeurant, mais sans grand rapport avec le jeu dans son rendu et sa construction - mais du Subbuteo, le seul, le vrai football sur table:

subbuteo,baby foot

Difficile d'estimer le nombre d'heures passées à jouer au Subbut'. Tenez, rien que pour cette titanesque coupe du monde des clubs courant sur trois ans, en duel avec un cousin...

Voyons voyons: nous avions d'abord recensé plus de 4000 clubs d'élite du monde entier en descendant les divisions pour les gros championnats (mais nous n'avions oublié personne: je me souviens avoir porté le valeureux Tomori Berat (Albanie) jusqu'aux demi-finales de ce monstrueux tournoi), puis effectué un tirage au sort intégral (avec seulement 128 têtes de séries protégées) pour constituer poules de 32 avec matchs aller et retour de 5 mn, prolongations de 3 mn, et finales de poule de 10 mn... 5 h 10 par poule hors prolong' et arrêts de jeu, soit 661 h 20 mn rien que pour le premier tour, et 40.950 mn au total. 28 jours, 10 heures et 30 minutes sur ce foutu terrain d'à peine un mètre carré pour une simple partie !

Inutile de vous dire qu'après ça vous maîtrisez un peu la bestiole: grands ponts, frappes brossées, lobs piqués, arrêts réflexes, corners directs, reprises à l'arrêt... jusqu'aux fautes intentionnelles (pas joli joli mais les vilains gestes étaient systématiquement cartonnés). La seule limite bien sûr étant de ne pouvoir bouger qu'un joueur à la fois, mais c'est toujours mieux qu'une barre de baby foot oscillant entre le pas de l'oie et les Folies Bergères.

J'ai toujours mon vieux terrain, aussi mité que le fameux champ de patates de Limassol de 1980, et une bande de joueurs éclopés portant des dizaines de maillots différents, certains à peine remis d'une quadruple fracture tibias-péronés opérées à la colle ultra forte, certains avec les vieux socles fendus au centre, le tout dans un carton scotché à la cave depuis des décennies.

Je ne sais pas ce qui m'y a fait penser ce matin. Peut-être cette carte de voeux anglaise reçue pour mon dernier anniv', avec ses joueurs de Subbuteo. Elle trône quelque part derrière dans mon bureau et je n'y fais plus attention, mais mon inconscient nostalgique des glissades sur feutre vert ne l'entend pas de cette oreille.

Je me décide donc d'aller jeter un oeil sur le site de la marque (confiée à Hasbro par Paul Lamond Games), qui annonce un relancement pour les fêtes de fin d'année chez nos amis Grand-Bretons:

subbuteo,baby foot,

J'apprends donc dans le même souffle que Subbuteo était mort mais va ressusciter. 

Quelque part, c'est un produit dans l'air du temps: un jeu IRL, vintage à souhait. Le fabricant mise sans doute sur les anciens joueurs dans mon style, qui ont raccroché les nanocrampons depuis des lustres. Il doit y avoir un paquet de parents et grand-parents ravis de voir parmi la descendance un teenager accro au foot, mais totalement réfractaires à l'idée de lui offrir un jeu video sans âme qui sera obsolète à la fin de la saison. 

Personnellement, je ne plongerai pas: d'une part je n'ai pas l'alibi d'une descendance, et d'autre part je n'aime pas plonger (je joue en attaque, pas dans les buts, et pas dans les comédies à l'italienne). Mais si vous aimez le foot, songez-y.

footlog 2012

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

2012.07.02

Au revoir les enfants

Vicente del Bosque ne pouvait plus faire entrer des joueurs pour participer à la fête? Qu'à cela ne tienne: ses joueurs ont fait entrer leurs propres enfants, Fernando Torres en tête. Un par but marqué dans la compétition. Même Buffon a esquissé un sourire devant la scène. Mario Balotelli et Andrea Pirlo resteront inconsolables.

Xavi, Iniesta, ou Casillas continuent leur incroyable moisson. Xavi Hernandez accuse plus de 32 ans et Iker 31, mais ce dernier semble parti pour rejoindre Zoff. Andres Iniesta? A peine 28 balais. Fabregas, 25 ans et déjà taulier, peut l'accompagner jusqu'au bout, et Mata (24 piges) assurer le relais au milieu.

Pourtant, je voyais bien l'Italie battre l'Espagne, mais non. Cette finale d'Euro 2012 a un air de revanche sur le Milan AC - Barcelone de 1994: un 4-0 sans appel.

Le Milan attendra 9 ans sa couronne suivante, le Barca 12 ans.

Encore un peu jeune pour les Torres Juniors.

footlog 2012

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

2012.06.20

Fauchés comme des lapins en plein vol

A la minute de silence en mémoire de Thierry Roland*, l'équipe de France a ajouté 90 minutes d'indigence, concédant logiquement la défaite face à une bien terne équipe de Suède. Merci aux Anglais pour nous avoir sauvé la mise, merci à Zlatan Ibrahimovic et à Hugo Lloris pour nous avoir sauvé le match.

J'étais prêt à voir les Bleus quitter la compétition en passant à travers de cette rencontre (voir "Plus Bleus que jaunes"), je prendrai donc comme un agréable bonus leur prochain match contre l'Espagne. Sans la pression d'une trop longue série d'invincibilité, et sans la pression d'un melon décidément collé au crâne du talentueux Hatem Ben Arfa.

Coupable d'un coaching franchement médiocre (au lieu de laisser les Suédois revenir dans la partie, il fallait naturellement sortir Hatem bien plus tôt, et envoyer Olivier Giroud soulager Karim Benzéma face aux perches du Nils), Laurent Blanc devrait paradoxalement avoir les coudées plus franches pour le gros choc. Il y aura des opportunités pour les attaquants, et la bataille du milieu pourrait être plus serrée qu'attendu, mais la défense risque de souffrir, surtout privée de Philippe Mexès.

En tout cas, cet Euro reste très ouvert, et les quarts s'annoncent passionnants: CZE-POR, ESP-FRA, DEU-GRE, ENG-ITA. A surveiller: le vainqueur d'Angleterre-Italie.

footlog 2012

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

* Thierry Roland auquel je dédie ce titre. Du plus franchouillard des commentateurs sportifs (chauvin, sexiste et raciste) je retiendrai la passion pour le jeu et ses joueurs (indéniable), et le rire (aussi inimitable et désarmant que le crochet de Garrincha)

 

2012.06.16

Plus Bleus que jaunes

Face à l'Ukraine, la France vient de signer sa victoire en premier tour de compétition majeure la plus convaincante depuis l'Euro 2000, et les poussins de la génération 1987 d'emmagaziner un paquet de confiance pour la suite.

Quoi qu'il advienne, cet Euro 2012 sera un succès. Même si les Bleus se font laminer par l'Espagne, la Croatie ou pourquoi pas l'Italie en quarts. Même si, pire encore, ils s'effondrent face à la Suède, laissant celle-ci lui griller la politesse en compagnie de l'Angleterre.

Cette France joue au football, construit du jeu, trace sa route. Ses électrons libres ne se contentent pas de briller mais s'avèrent décisifs: après Nasri, c'est au tour de Menez de planter. Cabaye confirme la bonne santé offensive du milieu, et si les attaquants ne marquent pas encore, Benzema a délivré deux passes décisives. La défense n'a pas craqué, et la série d'invincibilité continue.

Cette victoire ne sera probablement pas sans lendemain, et constitue un jalon essentiel pour l'avenir. Le fossé avec l'Espagne commence à se réduire sérieusement. De très bon augure avant l'Euro 2016 à la maison, les qualifs 2014 face à la Rioja, et les prochains gros poissons à titiller dans cette très ouverte compétition.

footlog 2012

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

2012.06.11

Les Trois Souris Qui Rugissaient

Je me souviens de la une de France Football avant le premier match des Bleus à la Coupe du Monde 1982: "Messieurs les Anglais, tirez les premiers". Bryan Robson avait poliment RSVP en crucifiant Ettori d'un coup de tête après à peine 27 secondes.

Cette fois-ci, The Sun l'a joué moins fair play en projetant la croix de Saint George sur la Tour Eiffel et l'Arc de Triomphe la veille du France Angleterre de l'Euro 2012*. Une victoire certes, mais de nuit et en l'absence d'opposition, rien à voir avec la très glamour invasion de New York par l'armée du Duché du Grand Fenwick dans "La Souris qui rugissait", un chef d'oeuvre réalisé à une époque bénie où les Anglais ne pouvaient pas encore nous narguer avec 1966, et où la France plaçait même plus de clubs en finale de Coupe des Champions (un - zéro).

Avec son pitoyable débarquement de juin 2012, le torchon murdochien veut donc nous faire passer son erzatz de souris pour les trois lions de la sélection et de fait l'Angleterre a les moyens de faire parler la poudre. Tout dépendra des défenses et sur le papier, celle des Bleus a tout de même un poil de gueule: d'un côté Lloris, Debuchy, Rami, Mexès, Evra, de l'autre Joe Hart... j'arrêterai là par charité.

Complété par Cabaye, Alou Diarra, Malouda, Nasri, Ribéry et Benzema, le onze de Blanc tient relativement bien la route et me rappelle un peu la cuvée 1996. Il ne connaitra vraisemblablement pas la même réussite (un bon Euro suivi d'un triomphe mondial et d'un autre continental), mais on peut recommencer à rêver.

Allez. Une petite victoire des Bleus ce soir combinée à un petit nul entre Ukrainiens et Suédois, et je serai prêt à passer l'éponge sur la blague de potache du Sun.
 

footlog 2012

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

* "Show 'em no merci - We beam flag on Eiffel Tower for 3 Lions"

2012.05.16

Les 26 de Laurent Blanc pour l'Euro 2012

Laurent Blanc a complété sa liste des pré-sélectionnés pour l'Euro 2012 (26 noms dont seulement 23 feront le voyage):

Gardiens: Cédric Carrasso (Bordeaux), Hugo Lloris (Lyon), Stève Mandanda (Marseille)
Défenseurs: Gaël Clichy (Manchester City), Mathieu Debuchy (Lille), Patrice Evra (Manchester United), Laurent Koscielny (Arsenal), Philippe Mexes (Milan AC), Adil Rami (Valence), Anthony Reveillere (Lyon), Mapou Yanga-Mbiwa (Montpellier)
Milieux: Yohan Cabaye (Newcastle), Alou Diarra (Marseille), Yoann Gourcuff (Lyon), Yann M'Vila (Rennes), Florent Malouda (Chelsea), Marvin Martin (Sochaux), Blaise Matuidi (PSG), Samir Nasri (Manchester City)
Attaquants: Hatem Ben Arfa (Newcastle), Karim Benzema (Real Madrid), Olivier Giroud (Montpellier), Jérémy Menez (PSG), Loïc Rémy (Marseille), Franck Ribery (Bayern Munchen), Mathieu Valbuena (Marseille)

Premier enseignement: avec 15 membres, la Ligue 1 marque son retour en force. Le message du Président est bien passé. 100% des gardiens c'est normal, 57% des attaquants ça doit faire un bail. Avec 7 représentants, l'Angleterre conserve ses rivaux à distance.

Deuxième remarque: Blanc la joue très conservateur. Et quitte à lancer un petit jeune, il préfère le solide Mapou Yanga-Mbiwa (23 ans, une grosse trentaine de matchs cette saison) au brillant Raphaël Varane (19 ans, une quinzaine de matchs cette saison). Peu d'absents de marque (Mamadou Sakho?).

Troisième remarque: la complémentarité et l'expérience du groupe jouent autant que la forme du moment. Ni Gourcuff ni les Marseillais ne sont à ce stade pénalisés.

Une chose est sûre: la génération 1987 a enfin l'occasion de montrer ce qu'elle vaut au meilleur niveau. L'objectif ne sera pas de gagner le trophée, mais de bien figurer et si possible de démarrer les éliminatoires de la Coupe du Monde 2014 avec une meilleure dynamique que la vieillissante Espagne.

Un échec au premier tour face au Danemark, la République Tchèque, et l'Irlande, scellerait vite la question. Un quart de finale pour un quart de siècle, ce ne serait pas trop demander à la bande à Nasri.

footlog 2012

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

2012.04.25

Les poteaux n'étaient pas carrés

Barcelone, la meilleure équipe d'Europe? Aujourd'hui comme hier, la réponse est oui*. Et ce n'est pas un poteau ou la scoumoune chelseaienne de Leo qui vont changer la donne.

L'histoire retiendra un autre nom au palmarès 2011-2012 de la Champions League. Une équipe qui fait moins le jeu, mais que Pep Guardiola et ses garnements auront généreusement laissé gagner cette année.

Avec ses airs de renard malicieux, Roberto di Matteo vient de poser sa candidature. Il le dit lui-même, avec un paquet de chance, mais la façon avec laquelle il a enrayé la spirale négative du FC Abramovitch force le respect. Bien du plaisir au survivant du duel José Mourinho - Jupp Heynckes...

Si la défaite du Barça ne réjouit pas l'amateur de beau jeu, elle rassure l'amoureux du jeu dans toute son imprévisibilité.

Les poteaux n'étaient pas carrés, non. C'est tout simplement le ballon qui tourne rond. 

footlog 2012

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

* pour demain, c'est encore une autre histoire

2012.04.16

Evaeverson Lemos da Silva

Evaeverson Lemos da Silva est-il grand?

Sous la toise, d'abord. Son mètre quatre vingt neuf peut être comparé au mètre quatre vingt douze de son pendant au PSG: Guillaume Hoarau, un type nettement plus mince, qui avec ses longs bras et compas passe pour un faucheux dans les surfaces de L1.

Rayon stats, ensuite. Brandao et Hoarau ont chacun décroché un trophée de meilleur buteur peu reluisant: l'Ukraine avec 15 pions pour le premier (au Chakhtar Donetsk en 2006), la Ligue 2 avec 28 buts pour le second (au Havre en 2008). Dans l'élite française, Brandao (31 ans) performe moins bien que son plus jeune rival (28 ans) au niveau personnel, avec une meilleure saison à 13 buts contre deux à 20. Le collectif compense néanmoins: le Brésilien bénéficie de la dynamique Deschamps à l'OM, et vient d'ajouter à son titre de champion 2008-2009 une seconde Coupe de la Ligue*, contre une seule Coupe de France pour le Réunionnais.

Au niveau du jeu, maintenant. Brandao comme Hoarau ont conscience de leurs limites, mais aussi de leur valeur ajoutée dans une équipe, et de leur capacité à faire faire la décision. Toutefois, le premier s'impose par sa seule puissance, tandis que le second dispose d'une palette bien plus large, et contribue parfois même trop au travail défensif. Et si Hoarau peine à percer en sélection, Brandao n'aura jamais l'occasion de porter le maillot auriverde.

Sur le plan humain, de gros doutes planent sur Brandao depuis sa sordide affaire de moeurs. Et de son côté, Hoarau passe pour un très (sinon trop) chic type, toujours prêt à se sacrifier pour l'équipe.

Evaeverson Lemos da Silva est-il grand?

Un bon soldat, sans doute. Mais pas vraiment un modèle.

footlog 2012

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

* Ravi que Aulas se prenne une claque sur le coup. Dommage pour Remi Garde, mais je soutiendrai l'OL contre Quevilly parce que je préfère voir Lyon booster l'indice UEFA national... et le LOSC en Ligue des Champions, si Eden reste.

2012.03.19

Capillotracté

Après Montpellier, Lyon, Dijon, voici donc un nouveau but de dernière minute pour le PSG, cette fois-ci à Caen. Une égalisation tirée par les cheveux de Christophe Jallet (ou plutôt une égalisation, tirée par les cheveux, de Christophe Jallet) faisant suite à celle, bordée de médailles pieuses, de Javier Pastore (un but PIF Gadget en réponse à l'ouverture du score par PAF quelques secondes auparavant).

Positif sur le plan comptable, peu glorieux au niveau du jeu, totalement absent samedi soir. Pour résumer: un match nul de chez nul.

Franchement, si par miracle Paris termine la saison champion, ce ne sera pas dans la lignée de ses titres précédents:

- en 1986 et en 1994, les Parisiens avaient survolé les débats en long, en large, et en travers

- en 1993, ils s'étaient fait voler le titre par un club qui allait arracher la Coupe aux Grandes Oreilles, mais sans jamais le récupérer au palmarès

- en 1996, ils avaient généreusement offert le doublé à Auxerre pour aller chercher la Coupe aux Petites Oreilles

Auxerre, tiens. L'AJA vient de remercier Laurent Fournier en mettant fin à son calvaire infligé par les mêmes dirigeants (anciens et actuels) du club bourguignon. Monaco, Lens, Auxerre, Nantes... comment des institutions jadis réputées pour la cohérence et la continuité de leur gestion, finissent torpillées par leurs propres dirigeants...

 

footlog 2012

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

2012.03.01

Stats mensuelles 2012

Ci-dessous, les statistiques mensuelles de ce petit blog pour l'année 2012.

La source pour ces stats est blogspirit : je n'ai bien sûr aucune donnée globale sur mes chers lecteurs, les flux RSS étant ouverts à tous vents et les posts repris dans de nombreux supports (y compris l'Equipe.fr via SportVox), ce qui explique peut-être une partie du décalage entre le nombre de visiteurs et de pages vues.

Vous pouvez également consulter :

- les stats mensuelles des années précédentes (2005-2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011) : après un peu plus de 6 ans d'activité (créé le 2005/10/2), footlog tournait à plus de 300,000 pages vues par an sans les habituels boosters de trafic : pas de forum, pas de blogroll, un seul membre, deux-trois posts par mois seulement et de qualité déplorable qui plus est.

- sur mon minisite citizencame, les profils des visiteurs de mon site perso (plus de 500.000 visiteurs et 200 pays), avec les listes de pays et de villes, ainsi que quelques exemples de visiteurs spéciaux (gouvernements, médias, bases militaires...)

TOTAL 2005-2012 : 466.125 visiteurs - 97.515 visiteurs uniques - 1.771.195 pages vues

TOTAL 2012 : 93.243 visiteurs - 16.087 visiteurs uniques - 345.292 pages vues

2012/01

  • 7614 visiteurs
  • 1722 visiteurs uniques
  • 25526 pages vues

2012/02

  • 7395 visiteurs
  • 1188 visiteurs uniques
  • 25986 pages vues

2012/03

  • 8964 visiteurs
  • 1360 visiteurs uniques
  • 35356 pages vues

2012/04

  • 7866 visiteurs
  • 1050 visiteurs uniques
  • 29682 pages vues

2012/05

  • 8185 visiteurs
  • 938 visiteurs uniques
  • 28556 pages vues

2012/06

  • 7771 visiteurs
  • 1570 visiteurs uniques
  • 24215 pages vues

 

2012/07

  • 9206 visiteurs
  • 2518 visiteurs uniques
  • 40141 pages vues

 

2012/08

  • 7772 visiteurs
  • 1394 visiteurs uniques
  • 31672 pages vues

2012/09

  • 7296 visiteurs
  • 1026 visiteurs uniques
  • 26727 pages vues

2012/10

  • 7112 visiteurs
  • 1022 visiteurs uniques
  • 26214 pages vues

2012/11

  • 7305 visiteurs
  • 1321 visiteurs uniques
  • 25591 pages vues

2012/12

  • 6757 visiteurs
  • 978 visiteurs uniques
  • 25626 pages vues

 

footlog 2011

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

10:56 Publié dans statistiques | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : statistiques

2012.01.20

Yes he can

Il a hérité d’un pays au bord du gouffre, en pleine crise économique et morale. On ne pouvait décemment pas espérer un miracle, et d’autres restent bien plus performants, mais il est parvenu à lui redonner des couleurs en un temps record. Sa réélection ne devrait logiquement poser aucun problème en 2012, et pourtant certains grands électeurs veulent sa peau.

Si le Président Obama conserve une chance, le Président Laurent Blanc semble d’ores et déjà condamné. Par Noël Le Graët : ce parrain breton invoque la jurisprudence Santini, mais dévoile en parallèle sa véritable ambition: confier la sélection à Paul Le Guen, un pur un dur un tatoué issu comme lui du ghetto breton pur beurre. 

Pourquoi Le Guen et pas Gourcuff, cet esthète du ballon rond ? Pourquoi Le Guen et pas Michel Le Millinaire, ce jeune prometteur né à Kergrist-Moëlou ? Pourquoi Le Guen et pas Raymond Kéruzoré, tiens ? Et à propos de Raymond, pourquoi pas son protégé Raymond Dolmenech ? En voilà un qui a raison de croire au Père Noël, au vu de ses dernières étrennes.

Pourquoi Le Guen ? Parce que Le Guen. Un grand communicant devant l’éternel, du type à remuer sa touillette sept fois dans la bouche avant de livrer des commentaires jamais cassants. Non. Plus sérieusement : un bon soldat, qui a la bénédiction de Don Francesco Pinalti, patron des arts et Ker Capo de Tutti Capi. Pas comme cet Alésien de Laurent Blanc ou même ce Bayonnais de Didier Deschamps, tous deux membres du Gang de 1998 et à la solde de Don Zizou.

A se demander si Le Graët serait content si Les Bleus venaient à remporter l’Euro 2012. Laurent Blanc en est-il capable ? Yes, he can. Mais si quelqu’un parvenait à pourrir l’atmosphère autour du groupe, ce serait évidemment mission impossible.

footlog 2012

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter (@footlogbis)

 

 

 

 

 

2012.01.10

En 2012, votez Messi ou Henry, pas Cantona ou Maazou

Journée historique pour Lionel Messi et Thierry Henry, hystérique pour Eric Cantona: le premier a remporté sans surprise un troisième Ballon d'Or FIFA France Football d'affilée, le second a conquis les coeurs des fans d'Arsenal qui lui échappaient encore en signant son retour par le but de la victoire en coupe contre Leeds, et le troisième a une fois de plus gagné l'occasion de se taire en lançant un appel aux signatures de maires dans la perspective des présidentielles 2012.

Cette journée consacre également:

- les championnes du monde nippones (Ballon d'Or pour Aya Miyama, Norio Sasaki meilleur entraîneur)

- le champion de la trophéïte aigüe Pep Guardiola

- le champion du futchebol Neymar pour son but de folie, Prix Ferenc Puskas

- le champion toute catégorie des tranferts foireux, Moussa Maazou (Ballon de plomb 2011)

L'année commence donc sur les chapeaux de roue... à part bien sûr au Paris Saint Germain où on attaque directement la jante avec sur le terrain un Festival de Locminé pour la première officielle de Carlo Ancelotti, et en coulisses une réponse d'anthologie de Leonardo à Maradona (le premier assumant totalement les railleries du second sur son manque total de scrupules).

On ne devrait pas s'ennuyer. Tous ,e

footlog 2012

Nouveau: rejoignez footlog sur Twitter: @footlogbis

 

2011.12.30

Exclusif : les palmarès 2012 !

Comme chaque année*, footlog vous propose en exclusivité les principaux faits saillants de l'année à venir:

. Suite au Printemps du Qatar, le Paris Saint Germain est placé en liquidation judiciaire et accélère son déménagement au Stade de France pour devenir le Paris Saint Denis. Le SDF lui-même est renommé Tsintao Arena, en hommage à ses repreneurs. De son côté, pas fâché d'avoir échappé au naufrage, Colony Capital redéveloppe le Parc des Princes

. Quelques jours après la dissolution de la zone Euro, l'Ukraine remporte le Zloti 2012 face aux Pays-Bas. Robin Van Persie pulvérise le record de Platini avec 13 réalisations en 6 matchs.

. Auréolé d'un second titre consécutif à la tête du LOSC, Rudi Garcia prend la direction d'Arsenal. Arsène Wenger décide pour sa part de se consacrer à une oeuvre caritative: l'équipe nationale d'Angleterre. Fin octobre, Sir Alex Ferguson prend enfin sa retraîte ou plutôt, il ne se réveille pas d'un coma éthylique.

. A deux semaines des Jeux de Londres, David Beckham se fracture son dernier neurone, sans impact naturellement sur la suite de sa carrière dans la publicité (au niveau strictement football, il continue sur la lancée de la saison, à paraître sur le terrain pour la dernière minute de chaque match du PSD).

. Cristiano Ronaldo plante 53 buts en Liga, dont 31 coup de pied arrêtés et 27 pénalties sur les trois derniers matchs de la saison. Cela ne lui permet pas de rejoindre les 78 pions de Lionel Messi, dont 95% sur action de jeu. José Mourinho crie au scandale: une fois de plus, le corps arbitral favorise le Barça.psg,ronaldo,robin van persie,rudi garcia,david beckham

. Le Ballon d'Or 2012 est attribué à Ronaldo: le jeune retraîté parvient à maintenir tout au long de l'année calendaire un tour de taille de 360 cm, soit l'équivalent de deux Nicollins un quart, ou encore de vingt trois Valbuenas.

Tous mes voeux

footlog 2011

 

* voir livrées précédentes : "Exclusif! Les palmarès 2011" (janvier 2011), "Exclusif ! Les palmarès 2010" (décembre 2009), "Exclusif ! Les palmarès 2009" (décembre 2008), "Exclusif - les palmarès 2008" (décembre 2007), "Exclusif - les palmarès 2007" (décembre 2006), "Exclusif - les palmarès 2006" (décembre 2005).

2011.12.13

Lyon trop beau, Lille trop beau, Shanghai trop beau

La qualification miracle de l'OL en Champions League a fait couler beaucoup d'encre: entre l'effondrement spectaculaire de Zagreb sur sa pelouse (de 1-0 à 1-7 en moins de temps que Bafé Gomis met à traverser le terrain), les deux buts refusés à l'Ajax au Real, et le comportement très "low profile" d'Aulas après le match, ça sentait gros les paris clandestins en Asie du Sud-Est. Mais l'UEFA, pourtant très concernée par le sujet, n'a pas décelé d'embrouille. Accordons donc à ce joli monde le bénéfice du doute. A Dieu Vata, dirait Tapie.

Quoi qu'il en soit, cette année, ce Lyon a du chien. Tout le merite en revient à Rémi Garde, technicien d'autant plus remarquable qu'il réussit à faire évoluer sportivement le club sans froisser l'égo de Bernard Lacombe - un exploit il est vrai plus facile que le passage Anigo pour la locomotive Deschamps.

Rudi Garcia n'a pas ce genre de soucis à Lille, un club où des caractères comme Vahid Halilhozic ou Claude Puel ont pu faire de belles choses sans qu'on leur mette des bâtons dans les roues (Rudi, le jour où tu veux perdre le Nord, regarde bien où tu mets les pieds après). Le LOSC retrouvera probablement la CL la saison prochaine. Peut-être sans Joe Cole (quel retourné dimanche!), peut-ête sans Moussa Sow (encore une jolie passe décisive), peut-être sans Eden Hazard (et donc avec Ryad Boudebouz?)... et peut-être même sans Garcia, mais alors il ne sera pas difficile de convaincre un autre entraîneur de talent et exigeant.

Pour convaincre Nicolas Anelka de signer à Shanghai, comme avant lui David Trézéguet à Baniyas (en attendant un prochain port d'attache), il suffit d'aligner les zéros. Thierry Henry n'est pas parti à New York pour des cacahuètes, mais la destination colle au bonhomme, et c'est pour la bonne cause. Et histoire de compléter l'éclatement international de la bande de l'Euro 2000, j'attends toujours Sylvain Wiltord à Séoul.

footlog 2011 - nouveau: suivez footlog sur twitter @footlogbis

2011.11.01

FIFA Ballon d’Or 2011 - Les 23 nominés

France Football a dévoilé les 23 noms parmi lesquels émargera le prochain Ballon d'Or, selon toute vraisemblance Lionel Messi, archifavori successeur de Michel Platini pour un triplé historique.

Cristiano Ronaldo semble assuré de la seconde place grâce à sa moyenne monstrueuse de buts en club (avec le soutien de tous ses coéquipiers il est vrai pour battre le record en 2010-2011) mais aussi en équipe nationale, un atout par rapport à Messi, toujours aussi emprunté loin de ses amis de La Masia, dont Xavi pourrait compléter le podium si Wayne Rooney lui en laisse la possibilité.

Peu de renouvellement dans cette liste, où Javier Pastore pourrait faire son entrée l'année prochaine.

Les 23: Eric Abidal (FRA), Sergio Agüero (ARG), Karim Benzema (FRA), Iker Casillas (ESP), Cristiano Ronaldo (POR), Daniel Alves (BRA), Samuel Eto’o (CMR), Cesc Fabregas (ESP), Diego Forlan (URU), Andres Iniesta (ESP), Lionel Messi (ARG), Thomas Müller (DEU), Nani (POR), Neymar (BRA), Mesut Özil (DEU), Gerard Piqué (ESP), Wayne Rooney (ENG), Bastian Schweinsteiger (DEU), Wesley Sneijder (NED), Luis Suarez (URU), David Villa (ESP), Xabi Alonso (ESP), Xavi Hernandez (ESP)

Pour les entraîneurs, Guardiola tient la corde, à moins que Ferguson ne soit récompensé pour l'ensemble de son oeuvre et son quart de siècle à la tête de MU.

Les 10 nominés: Vicente Del Bosque (ESP, Espagne), Alex Ferguson (SCO, Manchester United), Rudi Garcia (FRA, Lille), Josep Guardiola (ESP, FC Barcelone), Jürgen Klopp (DEU, Borussia Dortmund), Joachim Löw (DEU, Allemagne), José Mourinho (POR, Real Madrid), Oscar Tabarez (URU, Uruguay), André Villas-Boas (POR, Chelsea), Arsène Wenger (FRA, Arsenal).

Pour le Ballon d'Or Féminin, Marta sera sans doute chahutée par Aya Miyama voire Abby Wambach, le Hrubesh US. Norio Sasaki pourrait confirmer l'exploit nippon de l'année.

Les 10 nominées : Sonia Bompastor (FRA, Lyon), Kerstin Garefrekes (DEU, FFC Francfort), Marta (BRA, Western New York Flash), Aya Miyama (JAP, Yunogo Belle), Alex Morgan (USA, Western New York Flash), Louisa Nécib (FRA, Lyon), Homare Sawa (JAP, Nadeshiko), Lotta Schellin (SVE, Lyon), Hope Solo (USA, Magic Jack), Abby Wambach (USA, Magic Jack)

Les 10 nominés : Bruno Bini (FRA, France),Leonardo Cuellar (MEX, Mexique), Thomas Dennerby (SVE, Suède), Patrice Lair (FRA, Lyon), Maren Meinert (DEU, Allemagne U19), Hope Powell (ENG, Angleterre), Norio Sasaki (JAP, Japon), Tom sermanni (SCO, Australie), Pia Sundhage (SVE, USA), Jorge Vilda (ESP, Espagne U17)

Mention spéciale aux Bleu(e)s pour leur présence à tous les niveaux, et re-bravo aux Lyonnaises et à Rudi Garcia.

Résultats des courses le 9 janvier 2012 à Zurich.

footlog 2011

2011.10.14

Trop beau pour être vrai

Je dois me pincer pour y croire: le PSG en tête de la Ligue 1, la France qualifiée pour le CEN 2012 (et mon ancien joueur préféré Safet Susic malgré tout toujours en course avec sa Bosnie Herzégovine), un sélectionneur qui accepte de parler du jeu dans les bons comme dans les mauvais jours, les projets de DNCG européenne de Platoche qui font leur chemin, les clubs français en bonne voie dans les Coupes d'Europe, une FFF en ordre de marche, des stades bientôt compétitifs, des joueurs de classe mondiale sur les stades (Javier Pastore, c'est pas vraiment Niederbacher et en plus il porte le numéro 27 en hommage à mon maillot du FC Sejong)...

D'accord, Nasri était en dehors de la surface sur le péno. D'accord, l'objectif de la Qatar Investment Authority est surtout de faire avaler la couleuvre de 2022. D'accord, Nono Le Graët a été généreux avec son copain Ray Domenech.

Mais cette saison commence franchement bien.


footlog 2011

2011.07.18

Les Bleues championnes du monde

Le Japon a donc remporté à Francfort la 6e Coupe du Monde de Football Feminin 2011 à la suite d'une finale haletante et d'une compétition réussie à tous les niveaux à commencer par le jeu.

Le onze nippon a terrassé en quarts l'Allemagne, double tenante du titre et archifavorite à domicile, et en finale les Etats-Unis, grands spécialistes de l'épreuve et tombeurs des Brésiliennes de Marta (quintuple meilleure joueuse du monde FIFA) en quarts, mais trop maladroits au moment de verrouiller un nouveau titre (premier but égalisateur offert, séance de tirs aux buts catastrophique).

Les Français retiendront le parcours inédit des autres Bleues jusque dans le dernier carré. Une première prolongeant le récent triomphe de l'Olympique Lyonnais en Ligue des Champions, et prolongée par une qualification automatique aux JO 2012, à Londres.

Ce parcours m'a beaucoup fait penser à celui de la bande à Hidalgo en 1982 : une demi-finale inespérée laissant même entrevoir quelques regrets (avec Abby Wambach dans le rôle de Horst Hrubesch - pour le jeu de tête, pas la tronche), mais aucune victoire contre les ténors. J'attendais donc logiquement la défaite en match de classement contre la Suède.

Bravo donc à Louisa Necib, Sonia Bompastor, et Laura Georges, le trio retenu dans le onze majeur, mais aussi à Elodie Thomis, Gaetane Thiney, et Marie-Laure Delie, le trio d'attaque (2 buts chacune), au capitaine Sandrine Soubeyrand et à l'entraîneur Bruno Bini, et à l'ensemble du groupe. Bravo à celles et ceux qui les ont précédés et ont rendu possible les succès d'aujourd'hui : Élisabeth Loisel, Aimé Mignot, Marinette Pichon...

Cette précieuse expérience et les bonnes retombées médiatiques (amplifées par la formidable épopée de Homare Sawa et ses soeurs) doivent encourager les promoteurs du foot féminin en France sur l'ensemble de la chaîne.

A l'heure où Leonardo fait ses emplettes pour le PSG, les nouveaux maîtres des lieux seraient inspirés de continuer à investir dans leur équipe féminine, qui a placé 5 joueuses dans le groupe France (Laure Boulleau, Elise Bussaglia, Laure Lepailleur, Caroline Pizzala, Bérangère Sapowicz). Le Championnat de France ne rivalisera probablement pas avec la ligue pro américaine Women's Professional Soccer*, mais renforcer la visibilité de l'élite favorisera les vocations sur l'ensemble des tranches d'âge.

Espérons simplement que le feu des projecteurs ne remettra pas en cause le fair play remarquable qui règne sur le football féminin.

footlog 2011
(nouveau - retrouvez footlog sur Twitter : @footlogbis)

* annoncée sur footlog : "WPS - c'est comme si c'était fait", et fort bien lancée depuis. Marta a rejoint la nouvelle franchise des Western New York Flash.

2011.07.16

Baek Seung-ho attendu comme le Messi coréen

Baek Seung-ho a signé un contrat de cinq ans au Barça. C'est son père, un prof de gym à l'université de Yonsei, qui a vendu la mèche aux media coréens. Son petit n'a que 14 ans aujourd'hui, mais avait déjà tapé dans l'oeil des dirigeants Blaugrana il y a un an et-demi.

Immanquablement, tout le monde, à commencer par le premier intéressé, songe au débarquement à la Masia d'un autre talent précoce : l'Argentin Lionel Messi.

Si tous les jeunes talents de la pépinière catalane ne passent pas le cut pro, ce buteur Coréen aux statistiques effrayantes a été verrouillé pour au moins cinq ans au lieu des un ou deux habituels, preuve de la hauteur des espoirs fondés en lui.

Au pire des cas, Seung-ho aura de toute façon grandi avec la future élite de la meilleure école de foot du monde. Pour peu que Roman Kim* lui aussi confirme, la diaspora coréenne des années 2020 aura de la gueule.

Entretemps, laissons-leur le temps de s'amuser.

footlog 2011

* voir "Roman KIM" et sur footlog archives "KIM Roman, 13 ans, prêt pour la CM 2014 ou 2018 ?"