Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2021.04.12

La Ligue des Oubliés débarque sur Wattpad !

William Bourgogne, les frères Prosil, Francao et companie découvrent un nouveau terrain de jeu pour se dégourdir les pattes: mes chroniques de 'La Ligue des Oubliés' ont commencé à déferler en ligne sur Wattpad.

LDO2021wattpad.jpgVous êtes les bienvenus - l'entrée est gratuite, et Jules Gavouillac tient la buvette. Redécouvrez les résultats de la Coupe du Monde 1946 et la véritable origine de la règle du hors jeu.

En football comme ailleurs, l'Histoire est la légende qui a triomphé des autres récits. Chaque semaine, « La Ligue des Oubliés » rend justice à ces héros et événements qui n'ont pas eu la chance d'exister.

 

 

 

footlog 2021

2020.11.26

Diego Armando Marado... nooo!!!

On ne peut pas dire qu'on etait pas prepare a la nouvelle: Diego Maradona a gloutonnement creuse sa propre tombe depuis des decennies. Mais cela n'enleve rien a la tristesse de voir partir l'un des plus grands magiciens du sport.

Si a mes yeux, Pele restera a jamais le plus grand, le Pibe de Oro a illumine le foot a une epoque ou il en avait grand besoin. Au moment ou Michel Platini ressuscitait le jeu, Diego Maradona sublimait le joueur. Un peu comme Alain Prost faisait avancer la Formule 1 la ou Ayrton Senna magnifiait le pilote.

Personne n'a fait mieux depuis: Ronaldo n'a jamais porte seul son equipe, Leo Messi n'a jamais mene La Albiceste avec tant de grinta, Zidane a tout fait, mais partout un ton en dessous. Cristiano Ronaldo? Loin derriere ces monstres.

Si rien ne resume mieux les deux faces de ce genie que son double contre l'Angleterre, son chef d'oeuvre de cette Coupe du Monde 1986 reste a mes yeux son eblouissant festival contre la Belgique. 

De Diego Armando Maradona, je retiens son echauffement avant le match amical insipide contre la France au Parc des Princes, en mars de la meme annee (la seule fois ou je l'ai vu jouer).: un gamin dans sa bulle, seul avec son jouet, un ballon auquel il faisait absolument ce qu'il voulait. 

Merci Diego pour ce sourire, et ce pur moment de joie.

maradona,france,1986,parc des princes,argentine,

 

 

 

 

footlog 2020

(initialement publie sur blogules)

2020.08.24

PSG - Bayern : les poteaux n'étaient même pas carrés

La meilleure équipe a gagné à Lisbonne, et le Bayern de Münich 2019-2020 mérite amplement son grand chelem.

Pour Paris, cette fois-ci semblait enfin être la bonne, avec un groupe soudé, porté par une dynamique idéale dans ce tournoi final aux airs de Coupe du Monde (au passage, gros succès pour l'UEFA: du jeu, des buts, pas d'incident covidien).

Paris y a cru, Paris a tenu le choc, mais Paris était plus faible dans tous les compartiments de jeu. Il n'y avait plus cette étincelle, ce petit plus. Neymar n'a plus de jus, Angel di Maria ne réussit aucun geste, et Kylian Mbappé se fait sur-mbapper par Kingsley Coman. Keylor Navas n'a pas sauvé l'insauvable, contrairement à Manuel Neuer qui résume parfaitement le match avec son geste de Mr Univers après avoir arrêté jusqu'au moindre face à face sans enjeu (hors-jeu).

Parce que le Bayern était meilleur sur la saison et sur le match, j'ai moins de peine à accepter cette défaite alors qu'il y avait franchement la place pour passer. C'était une occasion rarissime pour le PSG de changer de dimension, mais aussi pour le foot français de monter dans la hiérarchie européenne en laissant l'Ecosse, la Yougoslavie-Serbie, et la Roumanie avec un seul club vainqueur de la Coupe aux Grandes Oreilles.

Je suis triste pour mon club, triste pour Thiago Silva, et encore plus triste de ne pas avoir vu Edison Cavani rentrer en cours de match.

Il va falloir sans attendre embrayer sur une saison 2020-2021 déjà commencée en Ligue 1. Tuchel et Leonardo auront du pain sur la planche pour remotiver le groupe, et donner au club le nouveau départ dont il a besoin.

 

footlog 2020

2020.07.14

Bienvenue au Stade Terminal?

Autoriser jusqu'à 5.000 spectateurs dans les stades dès hier en France constitue l'une de ces nombreuses décisions que l'on regardera avec horreur dans le rétroviseur en se disant 'comment a-t-on pu être aussi stupides? Et on ne pourra pas dire qu'on n'avait pas été prévenus.

Reprendre le foot est une chose, mais avec des spectateurs... même l'Allemagne, l'Italie, et la Corée du Sud n'ont pas osé. Je parle ici de pays qui ont repris il y a un moment la compétition, mais surtout de pays qui ont réellement réussi à faire descendre relativement bas la courbe des cas actifs de coronavirus avant de le faire, et qui parviennenten plus à la maintenir très bas. La France, en revanche, est déjà repartie à la hausse, et a même dépassé ses records d'avril dernier. Sa courbe ressemble beaucoup plus à celles des Etats-Unis il y a quelques semaines. 

Bien sûr, on ne parle pas du même nombre de cas, mais le pays doit impérativement ramener son taux de transmission au-dessous de 1 et aujourd'hui, seul le Grand Est est dans ce cas. Cela semble mal parti à voir le nombre de personnes sans masques dans les lieux publics, y compris dans des lieux confinés et dans des contextes connus pour favoriser la propagation. Pour rappel, sur la plupart du territoire nous sommes toujours au début de la première vague.

Les images du HAC - PSG d'hier ne m'ont pas donné le genre de frissons qu'un amateur de foot comme moi devrait ressentir. Ces files non masquées à l'entrée... vous imaginez les toilettes à la mi-temps? Tout comme ces pseudo mesures de sécurité... Obligation de porter le masque QUAND ON QUITTE SON SIEGE? A l'heure où le Japon interdit de crier aux visiteurs de ses parcs d'attraction? A l'heure où la Corée interdit aux personnes allant à la messe de chanter? Avec bien sûr dans un cas comme dans l'autre port du masque obligatoire? Est-il besoin de rappeler qu'en dépit de solistes parfois géniaux et d'ensembles parfois brillants, un match de foot n'est pas un concert de musique classique, et qu'un supporter donne sensiblement plus de voix qu'un spectateur?

Hier, je suis incapable de préciser exactement au bout de son combientième corner ou dribble le long de la ligne Neymar Jr a chopé COVID-19 (tout comme je suis incapable de deviner combien, d'ailleurs, de touristes débarquent actuellement du Brésil avec le virus, puisque les tests à l'entrée ne sont toujours pas systématiques mais aléatoires).

Joli cadeau du nouveau maire du Havre Edouard Philippe à ses administrés.

Et bonne chance à Jean Castex.


 

 

 

 

 

footlog 2020

(initialement publié sur blogules en V.F.: "Bienvenue au Stade Terminal?")

2019.12.06

Ballon d'Or 2019

Pas de surprise pour les vainqueurs du Ballon d'Or France Football (Lionel Messi et Megan Rapinoe) comme pour le Trophée Kopa (Matthijs de Ligt) et le Trophée Yachine (Alisson Becker). Mais là où le Roi Léo n'a que 7 points d'avance sur Virgil van Dijk (Cristiano Ronaldo troisième), la Meg en colle 136 à Lucy Bronze, qui prend l'argent face à Alex Morgan, et Becker atomise tout simplement Marc-André ter Stegen (511 points dans la vue). de Light, Jadon Sancho, et Joao Felix se la jouent plus gruppiert (58, 49, 41).

Chez les Bleus, Kilian Mbappé et Wendie Renard finissent à la 6ème place, Dzsenifer Marozsan et Amandine Henry à la 10ème. Antoine Griezmann ne récolte que 9 points, Hugo Lloris 3 et Karim Benzema un décevant singleton (un de plus que Sarah Bouhaddi).

 

footlog 2019

2019.10.22

Ballon d'Or 2019 - Les nominés

Superstar incontestée de l'année, auréolée d'un éclatant titre mondial, Megan Rapinoe survolera sans aucun doute le Ballon d'Or Féminin 2019.

Chez les garçons, le BO devrait logiquement retourner dans les bras de Lionel Messi, et les trop nombreux nominés de City et Liverpool se déchirer entre eux pour monter sur un podium où je préfèrerais trouver Sadio Mané plutôt que ce Virgil van Dijk artificiellement dopé par la bulle FIFA. Kylian Mbappé devrait atterrir nettement plus loin du podium que l'an dernier, et Karim Benzema comme Son Heung-min mériteraient de figurer au top 10.

Pour succéder à KM au Trophée Kopa, Matthijs de Ligt semble tenir la pole. La fusée Erling Braut Håland est partie trop tôt, mais pourrait atterir à bon port en 2020 si l'attaquant de Salzbourg continue sur sa lancée.

Le premier Trophée Yachine se jouera probablement entre Alisson Becker et Marc-André ter Stegen, le premier bénéficiant peut-être d'un bonus parce que certains votants tiendront à ce que Liverpool ne rentre pas bredouille.

 

Les 30 nommés pour le Ballon d'Or Masculin:

Sergio Agüero (Manchester City / Argentine)
Trent Alexander-Arnold Drapeau (Liverpool FC / Angleterre)
Pierre-Emerick Aubameyang (Arsenal FC / Gabon)
Alisson Becker (Liverpool FC / Brésil)
Karim Benzema (Real Madrid / France)
Kevin De Bruyne (Manchester City / Belgique)
Frenkie de Jong (Ajax Amsterdam et FC Barcelone / Pays-Bas)
Matthijs de Ligt (Ajax Amsterdam et Juventus FC / Pays-Bas)
João Félix (Benfica Lisbonne et Atlético de Madrid / Portugal)
Roberto Firmino (Liverpool FC / Brésil)
Antoine Griezmann (Atlético de Madrid et FC Barcelone / France)
Eden Hazard (Chelsea FC et Real Madrid / Belgique)
Kalidou Koulibaly (SSC Naples / Sénégal)
Robert Lewandowski (Bayern Munich / Pologne)
Hugo Lloris (Tottenham Hotspur / France)
Riyad Mahrez (Manchester City / Algérie)
Sadio Mané (Liverpool FC / Sénégal)
Marquinhos (Paris Saint-Germain / Brésil)
Kylian Mbappé (Paris Saint-Germain / France)
Lionel Messi (FC Barcelone / Argentine)
Cristiano Ronaldo (Juventus FC / Portugal)
Mohamed Salah (Liverpool FC / Égypte)
Bernardo Silva (Manchester City / Portugal)
Son Heung-min (Tottenham Hotspur / Corée du Sud)
Raheem Sterling (Manchester City / Angleterre)
Dušan Tadić (Ajax Amsterdam / Serbie)
Marc-André ter Stegen (FC Barcelone / Allemagne)
Donny van de Beek (Ajax Amsterdam / Pays-Bas)
Virgil van Dijk (Liverpool FC / Pays-Bas)
Georginio Wijnaldum (Liverpool FC / Pays-Bas)

Les 10 nommés pour le Trophée Kopa:

Samuel Chukwueze (Villarreal CF / Nigeria)
Matthijs de Ligt (Ajax Amsterdam et Juventus FC / Pays-Bas)
João Félix (Benfica Lisbonne et Atlético de Madrid / Portugal)
Mattéo Guendouzi (Arsenal FC / France)
Kai Havertz (Bayer Leverkusen / Allemagne)
Moise Kean (Juventus FC et Everton FC / Italie)
Lee Kang-in (Valence CF / Corée du Sud)
Andriy Lunin (Real Valladolid / Ukraine)
Jadon Sancho (Borussia Dortmund / Angleterre)
Vinícius Júnior (Real Madrid / Brésil)

Les 10 nommés pour le Trophée Yachine:

Kepa Arrizabalaga (Chelsea FC / Espagne)
Alisson Becker (Liverpool FC / Brésil)
Ederson (Manchester City / Brésil)
Samir Handanovič (Inter Milan / Slovénie)
Hugo Lloris (Tottenham Hotspur / France)
Manuel Neuer (Bayern Munich / Allemagne)
Jan Oblak (Atlético de Madrid / Slovénie)
André Onana (Ajax Amsterdam / Cameroun)
Wojciech Szczęsny (Juventus FC / Pologne)
Marc-André ter Stegen (FC Barcelone / Allemagne)

Les 20 nommées pour le Ballon d'Or Féminin:

Kosovare Asllani (CD Tacón / Suède)
Sarah Bouhaddi (Olympique lyonnais / France)
Lucy Bronze (Olympique lyonnais / Angleterre)
Nilla Fischer (Linköpings FC / Suède)
Pernille Harder (VfL Wolfsburg / Danemark)
Tobin Heath (Portland Thorns / États-Unis)
Ada Hegerberg (Olympique lyonnais / Norvège)
Amandine Henry (Olympique lyonnais / France)
Sofia Jakobsson (CD Tacón / Suède)
Sam Kerr (Red Stars de Chicago / Australie)
Rose Lavelle (Washington Spirit / États-Unis)
Dzsenifer Marozsán (Olympique lyonnais / Allemagne)
Marta (Orlando Pride / Brésil)
Lieke Martens (FC Barcelone / Pays-Bas)
Vivianne Miedema (Arsenal Women FC / Pays-Bas)
Alex Morgan (Orlando Pride / États-Unis)
Megan Rapinoe (Seattle Reign FC / États-Unis)
Wendie Renard (Olympique lyonnais / France)
Sari van Veenendaal (Atlético de Madrid / Pays-Bas)
Ellen White (Manchester City / Angleterre)

footlog 2019

2018.12.05

Ballon d'Or 2018

Pas de surprise pour le BO2018 (voir "Ballon d'Or 2018 - Les nominés"): Modric remporte le trophée masculin devant CR7 et des frenchies se partageant les points (Griezmann, KM7), une Lyonnaise (Ada Hegerberg) le trophée féminin, et Kylian Mbappé le Trophée Kopa spécialement créé pour lui.

BOM

1. Luka Modric (CRO, Real Madrid)
2. Cristiano Ronaldo (POR, Real Madrid puis Juventus)
3. Antoine Griezmann (Atlético de Madrid)
4. Kylian Mbappé (PSG)
5. Lionel Messi (ARG, FC Barcelone)
6. Mohamed Salah (EGY, Liverpool)
7. Raphaël Varane (Real Madrid)
8. Eden Hazard (BEL, Chelsea)
9. Kevin de Bruyne (BEL, Manchester City)
10. Harry Kane (ANG, Tottenham)
11. N'Golo Kanté (Chelsea)
12. Neymar (BRE, PSG)
13. Luis Suarez (URU, FC Barcelone)
14. Thibaut Courtois (BEL, Chelsea puis Real Madrid)
15. Paul Pogba (Manchester United)
16. Sergio Agüero (ARG, Manchester City)
17. Gareth Bale (GAL, Real Madrid)
. Karim Benzema (Real Madrid)
19. Roberto Firmino (BRE, Liverpool)
. Ivan Rakitic (CRO, FC Barcelone)
. Sergio Ramos (ESP, Real Madrid)
22. Sadio Mané (SEN, Liverpool)
Edinson Cavani (URU, PSG)
. Marcelo (BRE, Real Madrid)
25. Mario Mandzukic (CRO, Juventus)
. Jan Oblak (SLV, Atlético de Madrid)
. Alisson Becker (BRE, AS Rome puis Liverpool)
28. Diego Godin (URU, Atlético de Madrid)
29. Isco (ESP, Real Madrid)
. Hugo Lloris (Tottenham)

BOF

1. Ada Hegerberg (NOR / Lyon)
2. Pernille Harder (DAN / Wolfsburg)
3. Dzsenifer Maroszan (ALL / Lyon)
4. Marta (BRE / Orlando)
5. Sam Kerr (AUS / Perth)
6. Lucy Bronze (ANG / Lyon)
7. Amandine Henry (FRA / Lyon) et Wendie Renard (FRA / Lyon)
9. Megan Rapinoe (USA / Seattle)
10. Lindsay Horan (USA / Portland)
11. Lieke Martens (P-B / FC Barcelone)
12. Saki Kumagai (JAP / Lyon)
13. Amel Majri (FRA / Lyon)
14. Fran Kirby (ANG / Chelsea)
15. Christine Sinclair (CAN / Portland).

TK

1. Kylian Mbappé (FRA / PSG)
2. Christian Pulisic (USA / Borussia Dortmund)
3. Justin Kluivert (P-B / AS Roma)
4. Rodrygo (BRE / Santos)
5. Gianluigi Donnarumma (ITA / Milan AC)
6. Trent Alexander-Arnold (ANG / Liverpool)
7. Patrick Cutrone (ITA / Milan AC)
8. Houssem Aouar (FRA / Lyon)
9. Amadou Haïdara (MAL / Red Bull Salzbourg) et Ritsu Doan (JAP / Groningue).

 

footlog

2018.11.27

Ballon d'Or 2018 - Les nominés

France Football a livré sa liste des nominés pour le 63e Ballon d'Or masculin, le 1er Ballon d'Or féminin, et le 1er Trophée Kopa (voir ci-dessous).

C'est pour ce dernier que le suspense est le moindre: il ne saurait échapper à Kylian Mbappé (trop tard pour Donnarumma, patience Rodrygo!). Côté filles, cela se jouera normalement entre l'une des 7 lyonnaises et Marta, qui le mérite de toute façon pour l'ensemble de son oeuvre (elle vient d'ailleurs de recevoir son sixième titre de joueuse FIFA de l'année).

Pour le plus ancien des BOs, le match se joue entre le Real Madrid et Les Bleus, avec au carrefour un Raphael Varane impérial, mais pénalisé par sa position de défenseur. Si Messi a de fortes chances de quitter le podium, CR7 reste un sérieux candidat à sa propre succession. Parce qu'il a fait tout ce qu'il fallait cette saison, marquant dans tous les matchs clef, Tonio Griezmann devrait terminer logiquement devant KM7, même si le surdoué parisien le dépasse en talent pur (d'autant que le Trophée Kopa, déjà acquis, libère quelque part les jurés de l'obligation de le mettre en avant).

Grand favori au lendemain du mondial, Luka Modric devrait rester devant Eden Hazard: même si ce dernier a marqué plus de points depuis l'été, il souffre d'une concurrence interne nettement plus relevée (de Bruyne, Courtois).

Rien à voir avec la guerre fratricide entre Bleus. Ce Ballon d'Or ne devait pas échapper à un Français, mais à mon avis ces 5 joueurs vont se retrouver dans un mouchoir de poche: Griezmann, Mbappé, Modric, Cristiano Ronaldo et Varanne.

Les 30 du BOM:

Sergio Agüero ARG, Manchester City
Gareth Bale, WAL, Real Madrid
Alisson Becker, BRA, AS Rome, Liverpool FC
Karim Benzema, FRA, Real Madrid
Edinson Cavani, URU, Paris Saint-Germain
Thibaut Courtois, BEL, Chelsea FC
Kevin De Bruyne, BEL, Manchester City
Roberto Firmino, BRA, Liverpool FC
Diego Godín, URU, Atlético de Madrid
Antoine Griezmann, FRA, Atlético de Madrid
Eden Hazard, BEL, Chelsea FC
Isco, ESP, Real Madrid
Harry Kane, ENG, Tottenham Hotspur
N'Golo Kanté, FRA, Chelsea FC
Hugo Lloris, FRA, Tottenham Hotspur
Mario Mandžukić, CRO, Juventus FC
Sadio Mané, SEN, Liverpool FC
Marcelo, BRA, Real Madrid
Kylian Mbappé, FRA, Paris Saint-Germain
Lionel Messi, ARG, FC Barcelone
Luka Modrić, CRO, Real Madrid
Neymar, BRA, Paris Saint-Germain
Jan Oblak, SVN, Atlético de Madrid
Paul Pogba, FRA, Manchester United
Ivan Rakitić, CRO, FC Barcelone
Sergio Ramos, ESP, Real Madrid
Cristiano Ronaldo, POR, Real Madrid / Juventus FC
Mohamed Salah, EGY, Liverpool FC
Luis Suárez, URU, FC Barcelone
Raphaël Varane, FRA, Real Madrid

Les 15 du BOF:

Lucy Bronze, ENG, Olympique lyonnais
Pernille Harder, DAN, VfL Wolfsbourg
Ada Hegerberg, NOR, Olympique lyonnais
Amandine Henry, FRA, Olympique lyonnais
Lindsey Horan, USA, Portland Thorns
Sam Kerr, AUS, Red Stars de Chicago
Fran Kirby, ENG, Chelsea FC
Saki Kumagai, JAP, Olympique lyonnais
Amel Majri, FRA, Olympique lyonnais
Dzsenifer Marozsán, DEU, Olympique lyonnais
Marta, BRA, Orlando Pride
Lieke Martens, NED, FC Barcelone
Megan Rapinoe, USA, Seattle Reign FC
Wendie Renard, FRA, Olympique lyonnais
Christine Sinclair, CAN, Portland Thorns

Les 10 du TK:

Trent Alexander-Arnold, ANG, Liverpool FC
Houssem Aouar, FRA, Olympique lyonnais
Patrick Cutrone, ITA, AC Milan
Ritsu Doan, JAP, FC Groningue
Gianluigi Donnarumma, ITA, AC Milan
Amadou Haidara, MLI, Red Bull Salzbourg
Justin Kluivert, NED, Ajax Amsterdam, AS Rome
Kylian Mbappé, FRA, Paris Saint-Germain
Christian Pulisic,USA, Borussia Dortmund
Rodrygo, BRA, Santos FC

 

2018.07.16

Deux étoiles petit luxe

Il semble bien loin, le temps où Les Bleus se contentaient d'être champions du monde des matchs amicaux. Les voilà qui bouclent (de justesse) une quatrième décennie consécutive avec au moins un trophée international: deux Coupes du Monde, deux Championnats d'Europe, deux Coupes des Confédérations, avec à chaque fois une victoire à domicile et une victoire à l'étranger, et même un Trophée Artémio Franchi et une médaille d'or aux JO pour compléter le tableau...

cm2018, Didier Deschamps, kylian mbappé, antoine griezmann, Russie,cm1998,Hugo Lloris, Luka Modric, N'Golo Kanté, Benjamin Pavard, Lucas Hernandez, Steven Nzonzi,

Pour la première fois, la France gagne en subissant le jeu. Sur ce plan, son quart contre l'Italie en 1998 n'était pas du niveau de cette demie contre la meilleure équipe du tournoi (Belgique), ou a fortiori de cette finale contre une admirable Croatie. Les Bleus l'ont remporté à l'Allemande, avec une rigueur collective, quelques fulgurances offensives, et un peu de chance. A moins que Griezmann, Ronaldo le Juventino, ou Mbappé ne nous sortent un second semestre de folie, le Ballon d'Or tend les bras à Luka Modric, qui avec ses faux airs de Johan Cruyff, renforce l'écho à la finale de 1974.

Deschamps a composé un groupe à la fois rassurant et brillant. Pas intuitif d'imposer Benjamin Pavard et Lucas Hernandez, ou d'oser remplacer en finale le meilleur joueur du tournoi N'Golo Kanté par Steven Nzonzi, pas évident de canaliser tous ces jeunes talents sans brider leur créativité. DD a su très intelligemment leur inculquer sa culture de la gagne, et capitaliser sur la haine de la défaite et l'échec de l'Euro 2016 comme de celui de 2006. J'ai autant adoré les promesses tenues de Kylian que l'abnégation d'Olivier Giroud.

Bizarre de finir sur la bourde absurde de Hugo Lloris, le pétage de plombs de Macron, les free hugs de son homologue Croate, et ce déluge de buts, de flotte, et de Pussy Riot sur la pelouse de Moscou. Cette drôle de finale aura couronné une Coupe du Monde très spectaculaire et réussie. Pas aussi intense au niveau du jeu et des émotions que 1982, mais joueuse, offensive, ouverte jusqu'au bout. Sans grande innovation au niveau technico-tactique si ce n'est un nettoyage bienvenu grâce à l'arbitrage vidéo. Même les Russes auront réussi un joli parcours sans aide suspecte.

Avant les huitièmes j'avais parié sur une victoire de l'Angleterre sur la Belgique, mais si leur tableau s'est avéré aussi facile que prévu, ils n'ont jamais su élever leur jeu. Gareth Southgate aura tout de même tiré le meilleur de joueurs finalement plus limités qu'espéré. Sur le plan du jeu pur, mention spéciale à la vraie finale avant la lettre, le somptueux Brésil-Belgique.

Reste aux Bleus de se qualifier pour le Qatar pour espérer viser une troisième étoile sans attendre 2038.

footlog 2018

2017.12.08

Ballon d'Or 2017

Cristiano Ronaldo tient sa cinquième et revient enfin au niveau de Lionel Messi. Le Real Madrid coiffe le Barca, et le carnet de cheiks du Qatar avec Neymar Jr enfin sur le podium, Kylian Mbappé déjà dans le rétroviseur, et Edinson Cavani libéré de l'ombre de Zlatan. Mention spéciale à Buffon pour l'ensemble de son oeuvre, et bravo à N'Golo Kanté pour son abattage.

Dans l'ordre:

Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Neymar, Gianluigi Buffon, Luka Modric, Sergio Ramos, Kylian Mbappé, N'Golo Kanté, Robert Lewandowski, Harry Kane, Edinson Cavani, Isco, Luis Suarez, Kevin de Bruyne, Paulo Dybala, Marcelo, Toni Kroos, Antoine Griezmann, Eden Hazard, David de Gea, Pierre-Emerick Aubameyang, Leonardo Bonucci, Sadio Mané, Radamel Falcao, Karim Benzema, Jan Oblak, Mats Hummels, Edin Dzeko, et zéro point pour Philippe Coutinho et Dries Mertens.

 

footlog 2017